Michael pointe du doigt la configuration des circuits

Avec les changements aérodynamiques et les pneus slicks, la saison 2009 devait marquer le retour des dépassements en course

Avec les changements aérodynamiques et les pneus slicks, la saison 2009 devait marquer le retour des dépassements en course. Mais il n'y en a en réalité pas eu plus qu'en 2008.

La faute au règlement technique ? Ce n'est pas l'avis de Sam Michael, le directeur technique de l'écurie Williams. Pour lui, la configuration des circuits a sa part de responsabilité dans le manque chronique de dépassements en course.

"Je pense que les changements ont clairement rendu les voitures plus faciles à suivre. Cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire. L'une des choses qui n'a pas été abordée dans les changements des règles en 2009 est le design des circuits," affirme-t-il.

"Si vous regardez des circuits comme Barcelone où personne ne dépasse et que vous prenez exactement les mêmes voitures à Monza ou Hockenheim, il y a beaucoup de dépassements. La différence vient de la configuration des circuits."

"Les organisateurs doivent s'intéresser de plus près à la création de virages rapides plus lents qui mènent à des lignes droites et à la suppression des chicanes," assène l'Australien.

"Si vous regardez des endroits comme Abu Dhabi, il y a quelques bons aspects sur le circuit, mais il y a des erreurs fondamentales. Il n'y a pas eu assez de bonnes courses là-bas et les organisateurs doivent rectifier ça avant l'année prochaine. Vous ne pouvez continuer à blâmer le design des voitures."

Pour 2010, les règlements sportif et technique vont être modifiés pour de nouveau tenter de faire revenir les dépassements en course. Parmi les changements, notons entre autres la réduction de la largeur des pneus avant et l'interdiction des ravitaillements en course, impliquant une augmentation du volume des réservoirs.

Michael estime que ces modifications devraient permettre aux pilotes de se dépasser plus facilement.

"Les pneus avant plus étroits vont légèrement déplacer la répartition des masses vers l'arrière, ce qui affectera l'aérodynamique et les réglages de la voiture à cause de la position des pneus," explique-t-il.

"L'interdiction des flasques de roue devrait aussi améliorer le sillage derrière la voiture, donc les pilotes pourront se rapprocher davantage les uns des autres. Ça devrait aider à améliorer les opportunités de dépassement."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités