Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
47 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
54 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
68 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
82 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
96 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
117 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
131 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
138 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
152 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
173 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
215 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
222 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
243 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
257 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
271 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
292 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
306 jours

Michael Schumacher : passion du détail et récompense morale

partages
commentaires
Michael Schumacher : passion du détail et récompense morale
Par :
8 août 2016 à 12:30

Second extrait de la biographie officielle de Michael Schumacher "Driving Force", par Sabine Kehm, relatant la rigueur de Michael Schumacher en essais privés.

Ross Brawn et Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Arrêt au stand pour Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher

En dépit de tant d’années passées au plus haut niveau du sport automobile, Michael ne succombe jamais à la tentation d’une approche similaire et d’envisager des problèmes récurrents avec des solutions identiques. Cela va contre sa profonde conviction : il est toujours possible d’en faire un peu plus.

"Les problèmes ne sont jamais les mêmes. Même si lon les diagnostique comme étant les mêmes, l’auto a changé d’une course à l’autre et encore plus d’une année à l’autre. Le même diagnostic peut suggérer une cause différente.

Les problèmes en Formule 1 sont ainsi toujours nouveaux, toujours différents. Il n’y a jamais un modèle de solutions à adopter pour s’assurer de sécuriser un certain contrôle sur les choses. Après un certain temps, l’expérience nous aide à reconnaître les problèmes plus rapidement, mais la manière dont on les règle varie".

Plus de 10'000 photos de Michael Schumacher

"Il y a, bien entendu, certaines procédures de base que l’on peut suivre. Si l’auto sous-vire, on peut par exemple expérimenter avec un peu plus d’aileron avant. Néanmoins, l’environnement ou le problème sont toujours différents et il nous faut toujours constater, tester et penser. C’est ça que je trouve si intéressant ; sinon, ce serait ennuyeux".

Entrainé qu’il est sur la mécanique des autos, Michael est un connaisseur et il se sent à l’aise dans les ateliers et l’atmosphère d’un garage de F1. "J’adore être assis dans le garage et observer les gars travailler sur l’auto. J’essaie en tous les cas de garder un œil sur ma voiture autant que possible. Même si en ce moment, je n’ai pas beaucoup de temps !"

Le plaisir, même dans le peaufinage solitaire

Durant les tests, Michael ne donne jamais l’impression d’être ennuyé, irrité ou peu intéressé. Il a toujours l’air motivé. Lui-même serait incapable de vous dire ce qui l’attire le plus dans sa profession : piloter l’auto ou la bidouiller ; la courir en course ou la tester.

"C’est difficile à dire, car tout est si différent… Je peux être tout aussi enthousiaste et aussi heureux en pilotant sur un super tour test si j’ai le sentiment que tout s’est déroulé selon le plan, que lorsque que j’aligne tour après tour en rythme de course sur un même test. Et puis, il y a la course en elle-même, avec ces moments lors desquels je me retrouve impliqué dans des duels chargés d’émotions et où il faut se battre et s’imposer. Si ça marche, alors, je suis au septième ciel. Ou en qualifications : si je mets tout bien en place et que le tour se passe bien avec un temps juste comme il faut, c’est génial".

"Mais ce qui est vraiment spécial, c’est le changement et le développement de la voiture, ainsi que nos stratégies et l’évolution de mon pilotage avec le temps. Il est inévitable que rien n’aille comme il faut dans certains moments et que l’on ait l’impression de ne pas avancer. Par exemple, il peut arriver que nous n’arrivions pas à faire fonctionner les pneus correctement sur les essais du vendredi. Mais ensuite, quand nous parvenons à inverser les choses le samedi, cela nous rend de nouveau gonflés à bloc.

Tous ces changements rapides d’émotions différentes sur tout un weekend… Et ensuite, quand tout se met bien en place -et Dieu merci, ça arrive fréquemment-, alors, bien entendu, c’est une expérience encore plus formidable".

Traduction de l’anglais G.N.

Article suivant
Des ventes 2016 au beau fixe pour Ferrari !

Article précédent

Des ventes 2016 au beau fixe pour Ferrari !

Article suivant

Montezemolo - "Le mieux est de ne pas trop en dire" sur Ferrari

Montezemolo - "Le mieux est de ne pas trop en dire" sur Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Guillaume Navarro