Formule 1 Essais de Bahreïn

Le milieu de grille se méfie d'Aston Martin

Les performances d'Aston Martin lors des essais hivernaux ont attiré l'attention.

Fernando Alonso, Aston Martin AMR23

Aston Martin a certes terminé à une décevante septième place en 2022, néanmoins l'équipe appartenant à Lawrence Stroll a de grandes ambitions pour l'avenir. D'une part, une nouvelle usine est en cours de construction à Silverstone et celle-ci abritera une nouvelle soufflerie ; de l'autre, la structure s'est lancée dans une campagne de recrutement avec l'arrivée remarquée de Dan Fallows, anciennement chef aéro de Red Bull, au poste de directeur technique.

Et Aston semble cueillir les premiers fruits de son labeur. Déjà, fin 2022, l'équipe a connu un regain de forme en deuxième partie de saison avec 37 points inscrits sur les 11 dernières courses, soit plus que toutes les équipes ayant fini sixième et au-delà. Et cette spirale positive semble se poursuivre avec l'AMR23 car, bien qu'il soit difficile de tirer des conclusions pour le moment, l'équipe signe des temps compétitifs aux essais hivernaux. De quoi inquiéter ses adversaires habituels.

"Il est clair qu'Aston Martin a fait des progrès", a commenté Zhou Guanyu, pilote de l'équipe Alfa Romeo ayant battu Aston Martin dans la course pour la sixième place en 2022. "[Fernando] Alonso semble être très compétitif sur les deux [premiers] jours, dans toutes les conditions. Je pense qu'il sera l'un des meilleurs dans la bataille en milieu de grille."

Felipe Drugovich, Aston Martin AMR23

Felipe Drugovich, Aston Martin AMR23

Kevin Magnussen, pilote Haas, a tenu un discours similaire : "Aston Martin a l'air rapide. Ils semblent faire constamment de bons longs relais. Et quand ils essaient de signer un chrono, ils semblent y arriver aussi. Ils ont donc l'air d'avoir fait de gros progrès."

Les performances d'Aston Martin ne sont pas ignorées non plus chez les plus grosses structures. Esteban Ocon, dont l'équipe Alpine a enregistré en 2022 plus du triple des points d'Aston, reconnaît la bonne forme de son adversaire tout en précisant que le tableau de 2023 n'était pas encore fini d'être peint.

"Je pense qu'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions", a averti Ocon. "Avec ces voitures, il est très facile de passer d'un coup de cinq secondes d'avantage à cinq secondes de déficit, donc... Il est difficile de se prononcer sur les quantités de carburant, la gestion de l'énergie et le mode moteur utilisé. [Aston Martin] a l'air compétitif pour le moment mais Williams l'est aussi. Je pense que la lutte va être serrée, comme toujours."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Leclerc : Ferrari plus rapide en ligne droite, moins en courbe
Article suivant Bahreïn, J3 - Pérez lâche les chevaux devant Mercedes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse