Moins de dégradation que prévue sur les Pirelli

Le retour de Pirelli en Grand Prix s'est déroulé sans aucun problème majeur

Le retour de Pirelli en Grand Prix s'est déroulé sans aucun problème majeur. Les craintes d'une forte dégradation des pneumatiques se sont envolées à la suite d'une course remporté par Sebastian Vettel.

Le pneu P-Zero semblait ne pas tenir la distance lors des essais hivernaux, mais les relais effectués sur le circuit de l'Albert Park ont démontré qu'il était possible de faire une course avec le minimum d'arrêt. Sergio Pérez en est l'exemple le plus frappant, avec un seul passage par la voie des stands.

"Quelle course fantastique ! L'Australie a tout eu : le tour le plus rapide à Melbourne jamais vu en qualifications, beaucoup de lutte sur la piste, une compétition rapprochée, et plusieurs manoeuvres de dépassement excitantes. A la fin de cela, nous avons trois pilotes de différentes équipes sur le podium, qui ont tous enregistré d'excellents résultats," a déclaré Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport.

"Je pense que nous pouvons dire la même chose de nos pneus. Nous n'avons eu aucun problème et la dégradation était plus faible que ce à quoi nous nous attendions. Ce qui signifie que la plupart des pilotes, y compris les trois premiers, ont choisi une stratégie à deux arrêts, comme nous l'avions prédit."

"Nous avons également plusieurs stratégies différentes allant de un à trois arrêts, donnant aux équipes l'occasion de réfléchir d'une manière créative sur leur course. Je voudrais remercier toutes les écuries et les pilotes pour leur soutien qu'il nous ont apporté et nous espérons que l'action du jour a renouvelé leur croyance en nous."

Hembery tient à remercier tout le personnel de Pirelli Motorsport qui a rendu ce projet possible. Neuf mois après l'annonce de son retour, le manufacturier italien peut être fier du travail réalisé.

"Je tiens également à remercier notre personnel chez Pirelli. Ce départ excitant a seulement été possible grâce à leur travail acharné depuis que notre retour a été confirmé il y a seulement neuf mois, en juin. Nous ne nous reposerons pas sur nos lauriers. Nous pensons déjà à l'avenir et à la prochaine course en Malaisie, qui nous offrira une défi nouveau et différent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Sergio Pérez
Type d'article Actualités