Monaco 1996, une hécatombe!

Le GP de Monaco de 1996 se distingue par un record un peu particulier : seuls 3 pilotes ont franchi le drapeau à damier !Parti de la 1ère place sur une piste humide, Michael Schumacher (Ferrari), ainsi que quatre autres pilotes, partiront à la...

Le GP de Monaco de 1996 se distingue par un record un peu particulier : seuls 3 pilotes ont franchi le drapeau à damier !

Parti de la 1ère place sur une piste humide, Michael Schumacher (Ferrari), ainsi que quatre autres pilotes, partiront à la faute dès le 1er tour. Damon Hill (Williams-Renault), parti 2nd sur la grille, restera longtemps leader avant d’abandonner pour un problème moteur.

C’est alors Jean Alesi (Benetton-Renault) qui pris les commandes de la course. Après un arrêt aux stands au 54e tour pour changer de pneus, Alesi abandonna au 59e tour, suspension arrière gauche cassée.

Olivier Panis (Ligier - Mugen-Honda), parti 14e sur la grille, devient alors le leader de la course, suivi par David Coulthard (McLaren-Mercedes) et Johnny Herbert (Sauber-Ford). Le trio pilotes est le seul à franchir la ligne d’arrivée.

Notre chroniqueur hebdomadaire Olivier Panis (Ligier-Mugen-Honda) se souvient encore aujourd’hui de Monaco comme de sa seule victoire en GP.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Johnny Herbert , Michael Schumacher , Jean Alesi , David Coulthard , Olivier Panis , Damon Hill
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités