Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
43 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
50 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
64 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
78 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
113 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
127 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
134 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
148 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
155 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
211 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
239 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
253 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
267 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
288 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
302 jours

Racing Point craint des F1 plus lentes que des F2 en 2021

partages
commentaires
Racing Point craint des F1 plus lentes que des F2 en 2021
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
8 janv. 2020 à 07:57

Le directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer, craint de voir les monoplaces de Formule 1 nouvelle génération plus lentes que celles utilisées en F2, en 2021.

La FIA et les propriétaires de la Formule 1, Liberty Media, ont conçu un nouveau règlement radical pour l'année prochaine, qui a été présenté en octobre 2019 et aura pour but de réduire les écarts sur la grille et de rendre les courses plus intéressantes. Mais en dépit de changements qui seront effectués pour aider les petites équipes comme Racing Point, le directeur de celle-ci, Otmar Szafnauer, s'inquiète des conséquences inattendues que pourrait avoir un règlement simplifié.

Lorsque Motorsport.com lui demande s'il aime ou non les règles 2021, Szafnauer précise ses pensées : "Je le devrais. Mais ma peur est que l'on simplifie trop la F1 pour une fausse idée selon laquelle tout le monde pourrait gagner le dimanche. Si nous réduisons le rythme de six secondes, ce n'est plus de la Formule 1. Et rapidement, il faudra aussi ralentir les F2. En F2, on achète une place pour deux millions de dollars, mais si nous ne sommes pas prudents, ces monoplaces de F2 qui coûtent deux millions de dollars seront plus rapides que celles pour lesquelles nous dépensons 200 millions de dollars. Il y a quelque chose d'incorrect à cela."

Lire aussi :

Un scénario toutefois peu probable puisque lors de la finale de la saison à Abu Dhabi, la pole position de Lewis Hamilton, signée en 1'34"779, était 15 secondes plus rapide que le temps de la pole position de Sérgio Sette Câmara, qui a bouclé le tour le plus rapide de F2 en 1'49"751. La monoplace de F1 la plus lente, celle de Robert Kubica, avait tourné en 1'39"236, soit près de dix secondes plus vite que la pole en Formule 2. L'écart entre F1 et F2 était plus serré sur d'autres circuits, avec seulement 10 secondes à Monaco, ce qui avait placé Kubica seulement sept secondes devant la pole de F2. Szafnauer avoue préférer une F1 plus stricte avec le plafond budgétaire pour ensuite ouvrir davantage les règles de conception, afin que les équipes puissent viser des performances optimales.

"Personnellement, je dirais de réduire le plafond budgétaire", poursuit l'Américain. "Mais sous ce budget, garder les mêmes latitudes de développement des monoplaces que celles que nous avons actuellement. Si vous avez un plus petit budget, le plus intelligent gagne. Si vous avez un design prescriptif, c'est de l'IndyCar et si quelqu'un d'autre gagne, c'est peut-être grâce à un meilleur pilote, à une équipe d'ingénieurs ou autre. Et ce n'est pas ce que nous voulons. Il y a d'autres disciplines au monde qui existent déjà et qui sont comme ça, et comment s'en sortent-elles ?"

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a déclaré que la F1 aurait dû imposer le plafond budgétaire avant de présenter le nouveau règlement, pour éviter que la saison 2020 ne soit une course au développement et une guerre de dépenses en vue de 2021. Plus que sur le timing, c'est vraiment la valeur de ce plafond qui perturbe Szafnauer, interrogé au sujet des propos de Christian Horner.

"Trop tard, peut-être, trop haut, c'est certain. Je suis d'accord avec la vision apportée par Horner, selon laquelle nous aurions dû voir le plafond budgétaire arriver avant les changements de réglementation, afin qu'il n'y ait pas une saison de grandes dépenses cette année. J'aurais échelonné cela différemment : d'abord le plafond budgétaire et ensuite le nouveau règlement."

Article suivant
Mercedes n'a pas voulu "risquer" la carrière d'Ocon avec Hamilton

Article précédent

Mercedes n'a pas voulu "risquer" la carrière d'Ocon avec Hamilton

Article suivant

Pour vaincre Hamilton, Bottas a besoin de constance

Pour vaincre Hamilton, Bottas a besoin de constance
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Jonathan Noble