Montréal - Räikkönen insensible aux murs et à l'ambiance

Kimi Raikkonen arrive au Grand Prix du Canada en 4ème position du Championnat du Monde des Pilotes, à 38 unités de son équipier Sebastian Vettel.

Avec une 4ème place sur la grille comme meilleure réalisation en qualifications cette année (Bahreïn), Iceman a encore du travail pour se placer dans la même position que Vettel, qui se montre régulièrement menaçant en course pour les pilotes Mercedes grâce à de solides samedis. 

VOIR : Les classements pilotes et équipes avant Montréal

L'homme aux 217 GP connait le circuit Gilles Villeneuve comme sa poche et n'est guère impressionné par la proximité des murs sur le rythmé tracé québécois.

"Je ne pense pas que ce soit un tel truc!", commente-t-il dans son style propre. "Bien entendu, j'y suis habitué! Au Canada, on est un peu plus proches des murs que de circuits comme Silverstone ou des tracés traditionnels comme Barcelone. Mais par rapport à Monaco, c'est encore assez ouvert", commente celui qui a pourtant sévèrement goûté au rail à Silverstone en 2014 et laissé une suspension à Ste Devote il y a quelques jours.

Le fait que le tracé se situe dans l'atmosphère urbaine chaleureuse de Montréal n'émousse pas non plus Iceman, pour qui le fait d'évoluer dans un paddock ou un autre ne change finalement pas grand-chose.

"Globalement, au fil du weekend, peu importe où nous nous trouvons : c'est le même programme pour nous [en piste] et ce qui change est comment on roule pour aller au circuit! Ce ne sont pas des vacances pour nous; et on ne passe pas beaucoup de temps dehors". 

LIRE AUSSI : Utilisation de jetons moteur pour Ferrari et Honda

Des évolutions moteur pour Ferrari?

Le comportement plus sain et la réponse de l'unité de puissance Ferrari (drivability) laissent penser que le Cheval Cabré pourrait connaitre un bon weekend sur un tracé où Mercedes avait failli l'an dernier avec des problèmes de fiabilité, laissant la victoire à Daniel Ricciardo, dont le moteur Renault n'était pourtant pas prédisposé pour Montréal.

Ferrari amorce des changements au niveau de l'unité de puissance avec l'utilisation de jetons permettant des interventions sur le bloc, mais 'a pas encore communiqué sur le moment exact et la nature des changements (suspectés se situer au niveau du design des cylindres).

"Il faut se montrer rapide en lignes droites et toujours en mesure d'être bon au freinage. Ce sert les points clés", indique Räikkönen.

"L'an dernier, le power unit était très différent et nous avons beaucoup progressé avec le système cette année. C'est difficile à dire comme ça ; il faut y aller et voir après les Essais Libres. Mais nous sommes dans une bien meilleure position que l'an dernier".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Sous-évènement Avant-course
Circuit Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Preview
Tags preview