Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson
Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Par :

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

C’est le 10 septembre 1978, quelques instants après le départ du Grand Prix d’Italie à Monza, que l'un des meilleurs pilotes de Formule 1 de son temps, Ronnie Peterson, fut très grièvement blessé au volant de sa Lotus. Ronnie Peterson, homme tranquille et discret dans la vie de tous les jours, se métamorphosait en un redoutable funambule au volant. Le grand Suédois ne connaissait qu’une seule façon de piloter : pied droit enfoncé et sa voiture tout en travers ! En fait, il aurait dû conduire en rallye, mais il préférait les circuits.

Comme Gilles Villeneuve, Peterson était capable de réaliser des prouesses ahurissantes au volant de voitures très ordinaires, sinon mauvaises. D’ailleurs, il ne savait pas vraiment comment ajuster une voiture de course. On raconte qu’au terme d’une séance d’essais effectuée avec l’écurie Lotus, Peterson avait dégrafé son harnais et déclaré à Colin Chapman : "Voilà, les réglages vont vraiment bons". Toutefois, Chapman entra dans une colère noire quand il vit des photos, prises dans la partie arrière du tracé, montant la Lotus en plein contre-braquage !

partages
commentaires

Appui-tête détaché, chaleur : le calvaire de Mazepin

Les conditions n'étaient pas vraiment réunies pour que Nikita Mazepin vive un bon Grand Prix des États-Unis, à Austin.

Ricciardo plaide le contact involontaire face à Sainz

Se défendant avec beaucoup de vigueur, Daniel Ricciardo a apprécié le duel âpre en piste face à Carlos Sainz au Grand Prix des États-Unis. Même si l'Espagnol a peu apprécié le contact roue contre roue entre les deux hommes...

Pourquoi Mercedes ne pouvait pas copier la stratégie de Red Bull

Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, a dévoilé les raisons ayant empêché son équipe de calquer la stratégie de Lewis Hamilton sur celle de Max Verstappen, beaucoup plus agressive.

La FIA discutera avec les pilotes du cas Alonso/Räikkönen

Le prochain briefing des pilotes, au Mexique, permettra à Michael Masi de clarifier avec les pilotes la position à adopter pour certaines luttes en piste. Une conséquence des incidents survenus à Austin entre Fernando Alonso et les pilotes Alfa Romeo.

Leclerc jubile et Sainz grimace à Austin

Charles Leclerc termine quatrième du GP des États-Unis tandis que Carlos Sainz manque l'opportunité d'accrocher la cinquième place.

Malade et sans boisson, Pérez était en "mode survie"

Maillon important dans le succès de Red Bull au Grand Prix des États-Unis, Sergio Pérez a vécu une longue souffrance en course en raison de son état physique.

Alonso déconcerté par l'"étrange" décision sur le cas Räikkönen

Impliqué dans une lutte contre les deux Alfa Romeo à Austin, Fernando Alonso a été confronté à l'un de ses sujets favoris du moment : le respect des limites de piste.

Horner : Perdre la course dans les derniers tours aurait été "douloureux"

En raison de la dégradation avancée des pneus durs de Max Verstappen, Christian Horner a craint une victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix des États-Unis.

Mercedes protégé par des clauses dans le contrat d'Albon

Article précédent

Mercedes protégé par des clauses dans le contrat d'Albon

Article suivant

Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !

Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !
Charger les commentaires