Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson
Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Par :

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

C’est le 10 septembre 1978, quelques instants après le départ du Grand Prix d’Italie à Monza, que l'un des meilleurs pilotes de Formule 1 de son temps, Ronnie Peterson, fut très grièvement blessé au volant de sa Lotus. Ronnie Peterson, homme tranquille et discret dans la vie de tous les jours, se métamorphosait en un redoutable funambule au volant. Le grand Suédois ne connaissait qu’une seule façon de piloter : pied droit enfoncé et sa voiture tout en travers ! En fait, il aurait dû conduire en rallye, mais il préférait les circuits.

Comme Gilles Villeneuve, Peterson était capable de réaliser des prouesses ahurissantes au volant de voitures très ordinaires, sinon mauvaises. D’ailleurs, il ne savait pas vraiment comment ajuster une voiture de course. On raconte qu’au terme d’une séance d’essais effectuée avec l’écurie Lotus, Peterson avait dégrafé son harnais et déclaré à Colin Chapman : "Voilà, les réglages vont vraiment bons". Toutefois, Chapman entra dans une colère noire quand il vit des photos, prises dans la partie arrière du tracé, montant la Lotus en plein contre-braquage !

partages
commentaires

Vettel : Aston Martin est "à des kilomètres" de la tête

Éliminé lors de la première séance des qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite, Sebastian Vettel est surpris du manque de rythme de son Aston Martin AMR21 à Djeddah.

Pérez : Le circuit de Djeddah est inutilement dangereux

Sergio Pérez se dresse contre le circuit de Djeddah : selon le pilote Red Bull, les virages en aveugle se négociant pied au plancher créent des situations particulièrement dangereuses.

Ricciardo a endommagé son fond plat sur un vibreur

McLaren a connu des qualifications décevantes à Djeddah, la faute à un tracé moins favorable que prévu et à des dégâts subis par Daniel Ricciardo.

Mercedes pourrait réévaluer son partenariat polémique

Le directeur exécutif de l'écurie Mercedes en F1, Toto Wolff, a laissé entendre que sa structure pourrait réexaminer son accord de sponsoring avec Kingspan alors que la polémique enfle au Royaume-Uni.

Sainz ne "comprend toujours pas" les raisons de son tête-à-queue

Carlos Sainz peine à comprendre pourquoi il lui a été impossible de négocier le virage 10 du circuit de Djeddah sans partir à la faute lors de la Q2 du Grand Prix d'Arabie saoudite.

Duels en qualifications : le point après le GP d'Arabie saoudite 2021

Retrouvez les duels internes entre équipiers après les qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 de F1.

Verstappen a encore une "bonne chance" de victoire malgré son erreur

Max Verstappen estime que Red Bull a toujours une "bonne chance" de gagner le premier Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 de F1, en dépit de l'erreur qui lui a coûté la pole.

Les pneus usés de Hamilton n'inquiètent pas Wolff pour la course

C'est avec des pneus qui ont déjà parcouru neuf tours que Lewis Hamilton prendra le départ ce dimanche, mais ce n'est pas source d'inquiétude selon Toto Wolff.

Mercedes protégé par des clauses dans le contrat d'Albon
Article précédent

Mercedes protégé par des clauses dans le contrat d'Albon

Article suivant

Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !

Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !
Charger les commentaires