Monza va investir pour tenter de sauver son Grand Prix

En début de semaine, Bernie Ecclestone a tenu des propos très durs à l’encontre du circuit de Monza, auquel il se dit tout simplement prêt à dire « Bye Bye » dès la fin du contrat en cours, en 2016

En début de semaine, Bernie Ecclestone a tenu des propos très durs à l’encontre du circuit de Monza, auquel il se dit tout simplement prêt à dire « Bye Bye » dès la fin du contrat en cours, en 2016.

Le grand argentier de la Formule 1 n’est pas le dernier à savoir comment mettre la pression sur les promoteurs afin d’obtenir de très grandes améliorations. Même si ses déclarations laissent craindre le pire quant à l’avenir du Grand Prix d’Italie, elles ont visiblement eu leur effet. A Monza, on se dit prêt à investir pour améliorer considérablement les lieux et des travaux sont déjà annoncés pour les prochaines années.

« Monsieur Ecclestone ne nous a encore rien dit à ce sujet, donc nous ne savons pas quelles sont les nouvelles requêtes pour le Grand Prix d’Italie d’un point de vue économique et commercial », rappelle Federico Bendinelli, patron des opérations F1 du circuit de Monza.

« Nous prévoyons d’améliorer chaque année un domaine, tel que les tribunes, la piste et les installations », annonce-t-il à SportBusiness International. « Le projet débutera cette année et continuera pour les quatre ou cinq prochaines années. Ce n’est pas facile de dire combien nous dépenserons, car cela dépendra de l’argent public puisque le circuit n’est pas privatisé. Néanmoins, l’investissement sera au moins de 10 millions d’euros. »

Nul doute que les discussions pour un éventuel renouvellement de contrat avec Monza porteront en premier lieu sur les sommes exigées par la FOM et Ecclestone.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités