Mosley pense bénéficier du soutien de la FIA

Dans une longue interview accordée à la presse, Max Mosley s'est expliqué publiquement sur le scandale qui ébranle sa vie privée depuis plusieurs semaines

Dans une longue interview accordée à la presse, Max Mosley s'est expliqué publiquement sur le scandale qui ébranle sa vie privée depuis plusieurs semaines.

Il a récemment annoncé qu'une réunion extraordinaire aurait lieu le 3 juin à Paris pour que les clubs de sport automobile décident s'il doit poursuivre son mandat jusqu'à son terme, mais en attendant, le britannique réitère son désir de conserver son rôle.

"La raison principale pour laquelle je refuse de démissionner est que la plupart des gens qui m'ont élu, les présidents de tous les clubs, m'ont écrit et pour une lettre qui dit 'Je pense que vous devriez vous retirer', j'en ai sept qui disent 'Vous devez absolument rester'," explique t'il au Sunday Telegraph.

"Il est impossible d'aller à l'encontre de la majorité en disant 'Non, je vais m'éloigner.' Mon objectif est de rester et de me battre."

Mosley insiste également sur le fait qu'il n'a rien commis d'illégal et que mises à part les critiques émanant de Toyota, Honda, BMW et Mercedes-Benz, les personnes impliquées en F1 l'ont soutenu.

"La plupart des gens disent que tant que cela se fait entre adultes consentants et que cela reste dans la sphère privée, alors ça ne regarde personne, hormis ceux qui y participent. Je ne vois pas cela comme un problème moral, ça ne blesse personne."

"Un nombre incroyable de personnes du sport automobile ont été d'un soutien étonnant et c'est vraiment touchant. Bernie a été d'un grand secours et trouve que ce scandale est répugnant. Il est intéressant de voir que les poids lourds du sport n'ont rien dit, ces gens qui sont vraiment les premiers concernés en Formule 1."

La réunion du 3 juin prochain fixera l'avenir de l'actuel président de la fédération international de l'automobile, mais l'intéressé aborde cet événement avec sérénité.

"Je dirai 'C'est ce qu'il s'est passé, voulez vous que je parte ou que je reste ? C'est leur affaire, pas celle des anciens pilotes ou autres choses de ce genre. S'ils veulent que je continue alors je continuerai. Si ce n'est pas le cas, il va de soit que j'arrêterai."

Quelle que soit la décision prise lors de cette réunion, au cas où il serait reconduit dans ses fonctions, Mosley annonce qu'il a l'intention de quitter son poste en 2009.

"Ca a toujours été mon intention. Je n'irai pas au delà de 2009. Je suis plutôt discret à ce sujet parce que le jour où vous annoncez que vous arrêtez, vous perdez votre influence. En temps normal j'aurais fait cette annonce dans un an environ, mais je leur dirai que c'est mon intention."

Pour conclure, le président de la FIA a confirmé qu'il poursuivrait en justice le journal News of the World, et il envisage de reverser les dommages et intérêts à une association caritative.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités