Moss voudrait moins de "pénalités stupides" et de meilleurs circuits

partages
Moss voudrait moins de
Par : Olivier Guillaume
28 juin 2015 à 16:31

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Stirling Moss et Lewis Hamilton
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 et son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 en bataille pour la tête au départ
Will Stevens, Manor F1 Team au départ de la course au moment où Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T perd le contrôle
Bernie Ecclestone

À l'heure où la F1 se prépare à voter les prochains changements de règlement, qui prendront effet lors de la saison 2017, nombreux sont les pilotes et anciens pilotes à commenter la situation actuelle de la discipline.

Surnommé le "champion sans couronne", Sir Stirling Moss se montre particulièrement virulent lorsqu'il évoque le système actuel de pénalités.

"J'aimerais vraiment voir moins de ces pénalités stupides," affirme ainsi Moss. "Cela n'est pas du sport, faisons donc la part belle à la course! Selon moi, les voitures sont formidables, les pilotes actuels sont sensationnels, alors pourquoi la F1 ne retrouverait pas sa place au sommet du sport automobile?"

Mais alors que les règlements techniques sont critiqués, le Britannique ne remet pas en question les bolides contemporains ni les moteurs hybrides, mais bien les circuits empruntés par les F1.

"J'estime que la F1 est toujours passionnante, et plus on s'y intéresse, plus cette impression est forte.  Je crois que le rôle des pilotes est trop diminué à cause des nombreux boutons qu'ils ont à activer, mais je pense surtout aux circuits qui devraient être améliorés."

"Ils les ont trop affabli, ces tracés ne sont plus ce qu'ils étaient… La course automobile est un sport dangereux, et c'est ainsi. Cela doit rester amusant, intéressant et palpitant, mais c'est dangereux aussi, et ceux à qui cela ne plaît pas devraient aller voir ailleurs."

Ecclestone doit rester

Dernièrement, des informations sérieuses au sujet du rachat de parts détenues par le groupe CVC dans la F1 ont été révélées, ce qui pourrait éventuellement mettre en doute la place occupée par Bernie Ecclestone à la tête de la FOM.

Mais après Max Mosley, Stirling Moss s'exprime lui aussi en faveur du maintien en poste du Grand Argentier de la F1.

"Selon moi, Bernie doit rester," poursuit Moss. "Je sais que certaines personnes sont contre, car ce qu'il a pu faire n'est pas du goût de tout le monde."

"Mais sans lui, la Formule 1 ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui, il lui a apporté énormément. J'espère en tout cas que la relève poursuivra dans cette voie, peu importe quand elle arrivera."

Prochain article Formule 1
Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

Previous article

Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

Next article

"Bluff" dans les stands - La FIA va avertir les équipes

"Bluff" dans les stands - La FIA va avertir les équipes

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités