Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"

Après l'annonce de la pénalité moteur que devra subir Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo, Mercedes en a précisé les raisons.

Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"

C'est avec un nouveau moteur que Lewis Hamilton a débuté son week-end brésilien à Interlagos, le cinquième de la saison. Une décision de Mercedes qui impliquera une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix de São Paulo, compliquant un peu plus une situation déjà délicate sur le plan comptable dans la lutte pour le titre mondial.

Les inquiétudes autour de la fiabilité de l'unité de puissance allemande se sont ainsi confirmées, alors que l'écurie Championne du monde en titre a longtemps espéré éviter ce scénario. "Nous avons de la dégradation sur le moteur, dont la puissance va simplement continuer à décroître jusqu'à la fin de la saison", explique à Sky Sports Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Nous n'avons pas encore trouvé pourquoi c'était le cas, mais nous la voyons juste diminuer lentement."

Malheureusement pour le Britannique, la pénalité et le quatrième moteur du Grand Prix de Turquie n'ont pas suffi, car l'état dans lequel se trouvaient ses éléments restants ont contraint son équipe à jouer la carte de la sécurité. À Istanbul, il avait reculé de dix places sur la grille de départ. Une sanction deux fois moindre au Brésil, donc, conformément au règlement en cas de nouveau changement hors quota. L'introduction de ce cinquième moteur à combustion interne (ICE) permettra à Hamilton de terminer la saison avec encore deux blocs encore utilisables.

"Nous avons vu ces dernières années qu'au-delà de 1000 km, le moteur perd un certain nombre de kilowatts. Le nôtre se dégrade bien plus que la moyenne de ces dernières années, et ça ne fait que s'accroître week-end après week-end. Si nous gardons le moteur, c'est sûr que nous ne serons pas compétitifs en Arabie saoudite et à Abu Dhabi."

Mercedes a fait le choix du week-end d'Interlagos pour changer ce moteur aussi en raison du format particulier du week-end, avec les troisièmes Qualifications Sprint de la saison. Pour Toto Wolff, il y a un petit espoir que cela offre "une opportunité" qui n'aurait pas forcément été la même sur un Grand Prix traditionnel.

"L'Arabie saoudite a évidemment l'air d'une bonne opportunité également, mais nous pensons que d'ici là le moteur va perdre davantage de puissance", conclut l'Autrichien. "D'après nos simulations, c'est le bon endroit pour le faire."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL1 - Hamilton surpasse les Red Bull
Article précédent

EL1 - Hamilton surpasse les Red Bull

Article suivant

Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine

Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine
Charger les commentaires