Moteur (quasi) neuf ou pas, Brundle ne voit pas Hamilton dominer

Martin Brundle pense que la Mercedes sera la monoplace la plus compétitive en Arabie saoudite, sans toutefois jouir de la même suprématie qu'au Brésil.

Moteur (quasi) neuf ou pas, Brundle ne voit pas Hamilton dominer

La course au titre 2021 de Formule 1 va atteindre son dénouement à Djeddah et à Abu Dhabi d'ici une dizaine de jours, et le suspense reste entier entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, qui se livrent un duel au sommet depuis le début de la saison. Lors des dix derniers Grands Prix en date, l'écart entre eux n'a jamais dépassé 21 points, et il est désormais de huit unités.

Verstappen aura une première balle de match au Grand Prix d'Arabie saoudite ce week-end, sur une piste urbaine ultrarapide avec seulement deux décélérations en dessous de 150 km/h. Chez Mercedes, on équipera à nouveau Lewis Hamilton du moteur neuf qui avait fait des merveilles à São Paulo avec deux remontées spectaculaires, après lui avoir laissé l'ancien groupe propulseur au Qatar sur une piste où ce facteur revêtait une importance moindre.

Lire aussi :

Peut-on alors s'attendre à ce que Hamilton domine à Djeddah ? "Non", répond Martin Brundle, ancien pilote de Formule 1 dans les années 1980 et 1990, et consultant pour Sky Sports F1. "Parce que je pense qu'ils ont mis ce moteur à rude épreuve, et Mercedes a ce que l'équipe appelle de la dégradation sur ses moteurs. Red Bull semble avoir un aileron arrière qui fonctionne incroyablement bien sur certains circuits et pas d'autres."

"Je sais qu'il y a huit points d'écart, et les points sont cruciaux. Mais sur qui mettriez-vous votre argent ? Le moindre incident peut tout changer, et je ne pense pas que [Mercedes] sera aussi dominateur qu'au Brésil, mais je pense quand même qu'ils auront la voiture à battre en Arabie saoudite."

Qui mérite le titre entre ces deux pilotes qui cumulent déjà 16 victoires et 31 podiums à eux deux en 2021 ? Brundle peine à prendre position, même s'il penche pour Verstappen. "Je pense qu'ils le méritent tous les deux", estime le Britannique. "Je pense que [Max] a été un peu plus malchanceux avec le pneu à Bakou, la conséquence du contact à Silverstone, et il s'est fait percuter en Hongrie. Puis Lewis a eu un peu de chance avec son accident à Imola, où il était à un tour et a soudain fini deuxième."

Martin Brundle, Sky TV, interview Max Verstappen, Red Bull Racing, après la course

Martin Brundle (Sky Sports F1) interviewe Max Verstappen (Red Bull Racing) après le Grand Prix du 70e Anniversaire

"Mais sur l'ensemble de l'année, on a le sentiment que Max a fait la meilleure saison jusqu'à présent, si l'on regarde les chiffres. Je pense qu'ils le méritent tous deux, mais on a juste le sentiment que Max était bien parti pour gagner et risque de perdre par malchance, erreur de jugement ou autre. Voilà ce que je pense de cette saison."

Brundle ne manque toutefois pas de souligner que Hamilton a pour habitude de finir les saisons de manière tonitruante – c'est en deuxième partie de campagne qu'il a pris un avantage décisif sur Nico Rosberg en 2014 et en 2015, puis sur Sebastian Vettel en 2017 et en 2018. Or, cela semble être le cas à nouveau en 2021, le septuple Champion du monde restant sur deux succès consécutifs.

"C'est presque comme s'il avait passé la surmultipliée", ajoute Brundle. "Il le faisait toujours après la trêve estivale, et je crois qu'il a fait pareil, probablement un peu plus tard, et Mercedes a fait comme Lewis. Et tout d'un coup, on se demande s'il ne serait pas devenu le favori pour le championnat, avec une telle dynamique. Mais il suffit d'un faux pas, d'un problème de fiabilité, d'un contact, d'une crevaison – n'importe quoi – pour que Max remporte le titre le week-end prochain. Ça n'arrivera probablement pas, mais ça pourrait."

Les coéquipiers Valtteri Bottas et Sergio Pérez pourraient en tout cas jouer un rôle crucial dans cette bataille où le moindre point comptera, avec huit unités entre Verstappen et Hamilton chez les pilotes et cinq entre Mercedes et Red Bull du côté des constructeurs. Brundle pense que Bottas sera davantage un atout pour la marque à l'étoile que Pérez pour le taureau rouge.

"Je pense honnêtement qu'il est possible que Valtteri finisse devant Max plus souvent que Sergio devant Lewis. Je pense que cela pourrait jouer un rôle pour le titre. Dans une de ces deux dernières courses, il est simplement possible que Valtteri prenne des points à Max quelque part. Et je ne vois pas Sergio prendre des points à Lewis", conclut l'Anglais.

Lire aussi :

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica
Article précédent

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Article suivant

Frank Williams, "le leader inspirant et charmant" qui manquera à la F1

Frank Williams, "le leader inspirant et charmant" qui manquera à la F1
Charger les commentaires