Moteur : Sauber avec Honda ou Mercedes en 2018 ?

partages
commentaires
Moteur : Sauber avec Honda ou Mercedes en 2018 ?
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
31 mars 2017 à 12:00

L’écurie suisse, qui est équipée cette saison d’unités de puissance Ferrari 2016, pourrait se tourner vers Honda ou Mercedes pour la fourniture de moteurs la saison prochaine.

Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur, Honda
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Le logo Honda sur le nez de la McLaren MCL32
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, devant Marcus Ericsson, Sauber C36, Antonio Giovinazzi, Sauber C36, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Lance Stroll, Williams FW40, et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, au départ
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, devant Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, leads Sergio Perez, Force India VJM10, Esteban Ocon, Force India VJM10, et Fernando Alonso, McLaren MCL32, pendant que Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, et Marcus Ericsson, Sauber C36, se percutent à l'arrière
Antonio Giovinazzi, Sauber C36

Le partenariat de Sauber avec Ferrari est historique puisque la structure d’Hinwil, en dehors de la période entre 2006 et 2009 où elle est passée sous le contrôle de BMW, a été équipée de moteurs Ferrari depuis 1997, qu’ils aient été rebadgés "Petronas" jusqu’à 2005 ou simplement appelés Ferrari, depuis 2010.

Sauber avait suscité l’interrogation en fin de saison 2016 en indiquant avoir fait le choix de conserver un bloc turbo hybride 2016 pour cette saison, afin de se concentrer sur le châssis de la C36. Ce d’autant plus que la structure était, dans le même temps, liée à Honda, en vue d'une potentielle fourniture moteur.

Ces rumeurs se sont intensifiées depuis que les bruits concernant McLaren et Mercedes se sont fait jour, avec l’incroyable possibilité d’envisager Sauber comme écurie d’usine Honda.

Mais dans le même temps, avec Pascal Wehrlein dans ses rangs, l'équipe dirigée par Monisha Kaltenborn pourrait entrevoir la possibilité d’être motorisée par Mercedes, dans le cadre d’un accord similaire à celui qui avait permis à Manor de bénéficier d’unité de puissance à l’Étoile l’an passé.

Quoi qu’il en soit, la décision doit être prise assez rapidement puisque l’Annexe 9 du Règlement Sportif de la F1 dispose que les motoristes doivent notifier à la FIA le nom des équipes qu’ils souhaitent motoriser au plus tard le 6 mai 2017.

Ouvert sur la situation moteur

Pour Autosport, Kaltenborn a confirmé que des discussions ont lieu avec Honda, et que Mercedes était également une option. "Tout ce que je peux vous dire est que nous avons eu des discussions avec eux [Honda]."

"Mais nous sommes ouverts sur notre situation moteur. Je pense que nous avons quelques options. Nous savons qu’une décision doit être prise bientôt. Nous savons cela, et évidemment plus on clarifie tôt, mieux c’est pour le développement."

"[Mercedes] est aussi une possibilité. Comme j’ai dit, nous avons quelques options, et nous n’avons simplement pas décidé."

Une situation qui ne manque pas d'ouvrir devant Sauber un vaste panel de possibilités, avec la fin potentielle du paiement de Ferrari pour la fourniture de groupes propulseurs qui pourrait laisser place à un soutien financier important de la part de Honda.

"Cela dépend de ce sur quoi nous tombons finalement d'accord. Tous les chemins sont ouverts, vraiment."

Avec Adam Cooper

Sondage mondial des fans 2017

Prochain article Formule 1
Haas : Le moteur Ferrari est peut-être "meilleur" que le Mercedes

Previous article

Haas : Le moteur Ferrari est peut-être "meilleur" que le Mercedes

Next article

Giovinazzi de nouveau au volant de la Sauber en Chine ?

Giovinazzi de nouveau au volant de la Sauber en Chine ?

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités