Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours

Les écarts entre les moteurs seront gommés malgré le gel de 2022

Les motoristes de Formule 1 se sont mis d'accord pour corriger les gros écarts de performance moteur à partir de 2022 en dépit du gel du développement décidé par la discipline, selon Christian Horner.

Les écarts entre les moteurs seront gommés malgré le gel de 2022

La semaine passée, la Commission F1 a annoncé que le développement moteur serait totalement gelé à compter de 2022 et ce jusqu'à la fin 2024, avant l'introduction de la prochaine génération d'unités de puissance en 2025. Cette mesure, qui reste à valider par le Conseil Mondial du Sport Automobile (ce qui devrait être une simple formalité), a ouvert la voie à la finalisation de l'opération de rachat par Red Bull de la technologie moteur de Honda (qui quittera la discipline en fin d'année 2021) pour la même période, ce qui va permettre à l'écurie de devenir le motoriste de ses deux structures.

Lire aussi :

Un point n'était toutefois pas évoqué par le communiqué annonçant le gel des moteurs : celui d'un éventuel rééquilibrage des performances en cas de gros écarts constatés, ce afin de conserver un plateau homogène, comme l'avaient par exemple évoqué Ferrari et Red Bull. Il semble toutefois, selon les propos du directeur de l'équipe basée à Milton Keynes, Christian Horner, que cette question ait bien fait l'objet d'un accord informel afin de pouvoir corriger tout écart significatif.

"Bien qu'il n'y ait rien dans le règlement, il y a un accord entre les constructeurs que chacun a soutenu auprès de la FIA pour y remédier, dans le cas où un constructeur serait en difficulté", a déclaré Horner lors d'une table ronde avec les médias, dont Motorsport.com. "Il y a donc un engagement de la part de chacun des constructeurs de s'attaquer à ce problème s'il survient, même si ce n'est pas dans le cadre du règlement."

Une situation intéressante car cette entente n'a évidemment pas la valeur d'une réglementation, ce qu'Horner a lui-même reconnu en expliquant que ce n'était pas "aussi idéal qu'un règlement". Mais le patron de l'écurie autrichienne se veut malgré tout confiant quant à la collaboration de toutes les forces en présence. "Cela donne à la FIA le pouvoir nécessaire pour amener les parties à la table des négociations. C'est important, et il y a une compréhension claire, en particulier au niveau de la direction de chacun des constructeurs."

partages
commentaires
Un calendrier F1 tournant pour redonner de la valeur à certains GP ?

Article précédent

Un calendrier F1 tournant pour redonner de la valeur à certains GP ?

Article suivant

Fernando Alonso est sorti de l'hôpital

Fernando Alonso est sorti de l'hôpital
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard