Les motoristes F1 devront aider tout nouvel arrivant

partages
commentaires
Les motoristes F1 devront aider tout nouvel arrivant
Par : Basile Davoine
14 déc. 2018 à 13:05

Le manager sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a révélé qu'un accord avait été trouvé pour imposer un partage de technologie aux motoristes actuels. L'objectif : inciter de nouveaux constructeurs à s'engager.

En préparant l'avenir et l'horizon 2021, la Formule 1 espérait d'abord introduire une refonte complète de la réglementation moteur. L'objectif était notamment d'attirer de nouveaux constructeurs tels qu'Aston Martin, Cosworth ou Porsche, mais les réticences des motoristes déjà engagés étaient trop fortes.

Lire aussi :

En dehors de quelques ajustements, la technologie actuelle des V6 turbo hybrides sera ainsi conservée, mais les dirigeants de la F1 ont tout de même obtenu une concession de taille de la part des marques aujourd'hui impliquées. Ces motoristes devront partager un programme de technologie avec tout nouvel entrant qui se manifesterait.

"Le pont-levis a été relevé et les motoristes actuels ne veulent pas que quelqu'un d'autre arrive", révèle Ross Brawn dans une interview accordée au site officiel de la Formule 1. "Nous avons trouvé un compromis. Une réglementation sera adoptée, énonçant que les nouveaux arrivants obtiendront le soutien des motoristes existants. Il y aura des pièces et de la technologie qui devront être partagées si c'est demandé."

"Ce n'est pas un changement aussi radical que celui que nous proposions, mais ça reste un pas dans la bonne direction, et il y a des changements intéressants dans la manière dont le pilote doit gérer le moteur. Les motoristes actuels ont reconnu qu'ils ne pouvaient pas refermer la porte derrière eux. Si nous commençons à avoir un intérêt sérieux d'un autre constructeur ou motoriste, ils doivent coopérer pour trouver des manières d'aider le motoriste à venir en F1."

La maîtrise des coûts toujours espérée

Cette philosophie, en plus de maintenir la porte ouverte à de futurs motoristes, a le mérite d'aller dans le sens d'une maîtrise budgétaire nécessaire. Ce point reste d'ailleurs capital dans l'élaboration des accords pour 2021, avec le souhait toujours affirmé de modifier la manière dont sont répartis les revenus entre les équipes, ainsi que celui d'instaurer des plafonds budgétaires.

"La répartition plus juste [des revenus] entre les écuries est compensée par la réduction des coûts, particulièrement pour les grandes équipes, de sorte à améliorer leurs résultats financiers", précise Ross Brawn. "Si nous suivons les propositions de plafonnement des budgets, je ne vois pas une seule équipe en F1 qui ne s'en porterait pas mieux."

Article suivant
Changements aéro : la F1 prête à aller plus loin

Article précédent

Changements aéro : la F1 prête à aller plus loin

Article suivant

L'excentrique soutien de l'écurie Onyx en F1 est décédé

L'excentrique soutien de l'écurie Onyx en F1 est décédé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine