Nasr - Les prochaines semaines seront décisives pour Sauber

Pour poser des bases solides en 2016, Sauber doit valider ses évolutions majeures attendues à Singapour.

Brillant dès son premier Grand Prix en F1 à Melbourne, en ouverture de la saison, Felipe Nasr a d’entrée dépassé ses propres attentes en décrochant une inattendue cinquième place sur l’Albert Park. La suite de la première partie de saison du Brésilien a été plus compliquée, avec des points de nouveau inscrits en Chine et à Monaco, mais une série négative de quatre courses hors du Top 10 depuis. 

A l’heure de reprendre le volant le week-end prochain lors du Grand Prix de Belgique, Nasr considère que la trêve estivale est arrivée à point nommé. Il insiste également pour souligner la très haute importance des prochaines semaines pour son équipe, en vue de la préparation de la saison 2016, pour laquelle il a d’ores et déjà été confirmé aux côtés de Marcus Ericsson.

Singapour, l’heure de vérité?

Pas surpris par le passage à vide de l’écurie suisse en milieu de saison, il estime que les évolutions prévues pour Spa (moteur) et Singapour (aéro) seront absolument déterminantes.

"Je crois que c’était un break important, pas seulement pour l’équipe mais aussi pour moi, pour comprendre la première moitié du championnat", estime Nasr dans une interview avec Motorsport.com. "Ce moment que nous traversons était attendu par Sauber. C’était une période difficile, mais nous avons un développement prévu pour la deuxième partie de la saison." 

"Nous avons une évolution moteur de Ferrari à venir pour Spa. Et nous avons aussi une évolution de notre package aéro pour Singapour, tourné vers la saison 2016. Cette course [à Singapour] sera critique pour mieux comprendre les données que la voiture nous apportera, car cela s’appliquera au concept 2016. J’ai appris que notre voiture fonctionne dans une très petite fenêtre d’exploitation. Donc nous avons plusieurs domaines à améliorer."

Des plans de développement perturbés

Pour Nasr, le déclin de Sauber dans la hiérarchie au fil des dernières courses s’explique évidemment par les moyens limités du team par rapport à une concurrence féroce, mais pas seulement. Il revient notamment sur le coup d’arrêt subi à Shanghai, avec une évolution qui n’a pas fonctionné et a remis en cause les plans initiaux de l’écurie.

Je pensais que nous allions inscrire un ou deux points dans la saison.

Felipe nasr

"Je crois que nous avons eu une pause dans notre développement quand nous avons apporté un nouvel aileron en Chine. Il n’a pas fonctionné et cela a suspendu plusieurs choses dans notre programme. Les données n’étaient pas assez similaires à ce que nous avons vu en piste, donc nous avons suspendu les choses et nous nous sommes concentrés vers Singapour."

Dépasser les limites

Huitième du championnat constructeurs, Sauber voit le retour de McLaren se profiler dans ses rétroviseurs et peut légitimement s’inquiéter de terminer à la neuvième place en fin de saison. Mais l’essentiel est ailleurs, en préparant au mieux la saison prochaine tout en donnant le temps nécessaire à Mark Smith, nouveau directeur technique, d’apporter son expérience et ses nouvelles idées. 

"Au moment où j’ai signé avec Sauber, je pensais que nous allions inscrire un ou deux points dans la saison, honnêtement", admet Nasr. "Si l’on compare au début de la saison, nous étions devant des équipes comme McLaren, Force India, Lotus, Toro Rosso, et aujourd’hui les choses se sont renversées." 

"En moyenne, nous sommes la neuvième équipe cette année, ce qui montre à quel point les autres équipes ont fait du développement dans un délai aussi court. L’arrivée de Mark Smith comme directeur technique est déjà faite pour améliorer ces domaines où nous sommes limités."

Propos recueillis par Felipe Motta

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Nasr
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags déclarations, développement, nasr, sauber, singapour