Nasr - "On apprend plus dans les moments difficiles"

En 2015, la carrière de Felipe Nasr en Formule 1 avait commencé sur les chapeaux de roue avec une cinquième place au Grand Prix d'Australie. Avec 27 points sur l'ensemble du championnat, il avait permis à Sauber de battre McLaren.

Nasr - "On apprend plus dans les moments difficiles"
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber C35
Esteban Gutiérrez, Haas F1 Team VF-16, et Felipe Nasr, Sauber C35, en bagarre
Felipe Nasr, Sauber C35

Cette saison, la situation de l'écurie suisse est bien moins sereine. Sauber n'a toujours pas marqué le moindre point en 2016 et ne devance Manor que grâce aux 12e places obtenues par Marcus Ericsson et Felipe Nasr à Bahreïn, Barcelone et Bakou.

"La situation n'est pas facile, que ce soit pour moi ou pour l'équipe", reconnaît Nasr dans une interview accordée au site officiel de la F1. "L'an dernier, ce n'était déjà pas facile, et bien sûr, nous voulions améliorer la voiture pour 2016. Mais quand nous sommes arrivés aux essais hivernaux, nous voyions déjà que nous allions être en difficulté. Tout le monde a fait un énorme pas en avant et nous nous sommes retrouvés à nous battre au fond du peloton. Malheureusement, c'est la réalité."

"L'an dernier à la même époque, nous avions un package compétitif. Cette année, je n'ai pas le sentiment que nous ayons ça, et j'ai aussi eu des difficultés avec la voiture que je pilotais aux trois premières courses."

"Puis, au quatrième Grand Prix, en Russie, nous avons changé le châssis et les choses ont commencé à s'améliorer. Mais étrangement, j'avais aussi l'impression, même avec la voiture avec laquelle j'étais en difficulté, que nous pouvions marquer un point ou deux, mais ça n'a pas été le cas."

Un manque d'appui aérodynamique

L'équipe Sauber est notamment en grande difficulté financière, ce qui l'empêche de développer sa monoplace au même rythme que les structures rivales. En découle notamment un cruel manque d'appui aérodynamique.

"Nous avons progressé depuis [les essais hivernaux], mais les autres équipes ont progressé un peu plus", explique Nasr. "Les autres équipes ont énormément progressé dans tous les domaines, la voiture et l'unité de puissance, et nous n'avons pas pu tenir ce rythme. C'est là que nous nous sommes rendus compte que nous perdions du terrain."

"L'unité de puissance est bonne. Nos principales difficultés viennent du manque d'appui aérodynamique. Nous manquons beaucoup de stabilité sur la voiture. Donc sur les circuits rapides ou dans les grandes zones de freinage, nous avons des difficultés. C'est l'appui manquant. C'est notre principale limite. Avec plus d'appui, la voiture pourrait prendre vie, les pneus pourraient prendre vie."

L'esprit de compétition

Les temps sont durs pour Nasr, qui espérait certainement mieux pour sa deuxième campagne en Formule 1. Le pilote Sauber espère toutefois connaître des jours meilleurs prochainement.

"J'ai l'esprit de compétition. Je suis né avec l'esprit de compétition !" sourit le Brésilien. "Je vise les grands objectifs. Mais parfois, les pilotes doivent traverser de dures périodes d'apprentissage, et j'imagine être au milieu de l'une d'entre elles."

"Et croyez-moi, on apprend davantage dans les moments difficiles. Quand la pression vient, on voit la vraie personnalité des gens. J'en ai eu beaucoup cette année vu les courses que j'ai faites. J'ai connu beaucoup d'expériences dont j'aurais pu me passer !"

Sauber prévoit en tout cas d'introduire des évolutions majeures sur sa monoplace pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone.

partages
commentaires
L'avenir du GP du Brésil ne fait aucun doute, selon son promoteur

Article précédent

L'avenir du GP du Brésil ne fait aucun doute, selon son promoteur

Article suivant

Prost - Ferrari prendrait un risque en remplaçant Räikkönen

Prost - Ferrari prendrait un risque en remplaçant Räikkönen
Charger les commentaires