Hülkenberg : "Le chapitre F1 est clos pour moi"

Faute de baquet pour 2022, Nico Hülkenberg a désormais l'intention de tourner franchement la page Formule 1.

Hülkenberg : "Le chapitre F1 est clos pour moi"

Nico Hülkenberg et la Formule 1, c'est vraisemblablement du passé, et c'est le principal intéressé qui le dit. Le pilote allemand, privé de baquet titulaire depuis qu'il n'a pas été conservé par Renault à l'issue de la saison 2019, estime avoir vu ses dernières chances de revenir en catégorie reine s'envoler.

Certes il a eu l'occasion l'an passé de démontrer qu'il pouvait encore rendre de grands services, lorsque Racing Point l'a appelé à la rescousse pour supplanter Sergio Pérez puis Lance Strolll, alors touchés par le COVID-19. Son nom a même un temps circulé pour un volant chez Red Bull Racing avant que celui-ci ne revienne à Pérez.

Encore absent de la grille cette année, Hülkenberg a tenté de trouver un point de chute pour 2022, tout en ayant conservé un pied en F1 puisqu'il est officiellement le pilote réserviste d'Aston Martin. Las, alors qu'il figurait comme un candidat crédible au remplacement de George Russell chez Williams, l'écurie de Grove a choisi Alexander Albon. La dernière chance semble donc passée, la dernière place envisageable, chez Alfa Romeo, n'étant pas une option.

"Si ça ne fonctionne pas maintenant, alors le chapitre Formule 1 est clos pour moi", assure Hülkenberg dans les colonnes de Bild am Sonntag. "Il n'y a pas de discussions avec Alfa Romeo. Après tout, ça aurait été la dernière option pour un baquet titulaire en 2022, puisque tous les autres volants ont été attribués."

Lire aussi :

L'homme au 179 Grands Prix dresse un constat lucide mais sans amertume. "La vie continue", assure-t-il à l'heure de se concentrer désormais vers de possibles opportunités "excitantes dans d'autres championnats". À 34 ans, il se refuse encore à donner des détails sur cette suite à donner à sa carrière mais ne cède pas à l'urgence. "Je ne suis pas dans la précipitation pour prendre une décision", promet-il, précisant vouloir "tout régler" et "voir comment les choses progressent" avant d'en dire plus.

La dernière apparition de Nico Hülkenberg remonte au Grand Prix de l'Eifel l'an dernier sur le Nürburgring, où il avait pris la huitième place. En dix ans de carrière en F1, il a signé une pole position mais n'a jamais obtenu le moindre podium, ce qui constitue d'ailleurs un record compte tenu de son nombre de départs.

Hors de la catégorie reine, il a déjà prouvé il y a quelques années qu'il savait se montrer rapide et fiable, son principal fait d'armes restant sa victoire décrochée aux 24 Heures du Mans pour son unique participation à ce jour, en 2015, avec Nick Tandy et Earl Bamber sous les couleurs de Porsche.

Avec Stefan Ehlen

partages
commentaires
Red Bull veut "limiter la casse" lors des prochains GP

Article précédent

Red Bull veut "limiter la casse" lors des prochains GP

Article suivant

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard
Charger les commentaires