Mazepin fait ses excuses à Schumacher après leur accrochage

Nikita Mazepin a fait son mea culpa après s'être rendu coupable d'un accrochage avec son coéquipier à Monza.

Mazepin fait ses excuses à Schumacher après leur accrochage

Si les tensions se sont nettement intensifiées entre les pilotes Haas ces dernières semaines, l'incident survenu au Grand Prix d'Italie ne semble pas y contribuer. Les bolides américains sont entrés en collision au 32e tour de la course à Monza, lorsque Nikita Mazepin a porté une attaque bien trop optimiste sur Mick Schumacher par l'intérieur dans la Variante della Roggia. La manœuvre du Russe partait de bien trop loin et un léger contact entre son aileron avant et la roue arrière gauche de son coéquipier a envoyé ce dernier en tête-à-queue.

Lire aussi :

Mazepin est cependant prompt à reconnaître ses torts, lui qui a la réputation d'avoir souvent l'attitude inverse. "J'avais un très bon équilibre, j'étais plus rapide que mon coéquipier et j'ai tenté de faire un dépassement, que je pensais faisable car il a freiné assez tôt et avait du mal sur les freins même avant lors de la course, mais il n'était pas vraiment faisable", a détaillé le pilote Haas. "Je présente donc mes excuses. C'était un incident de course, mais je n'ai pas pu m'écarter une fois que j'étais là. Et il avait besoin de prendre le virage, à raison. Après ça, j'ai perdu un bout de l'aileron avant, je suis resté en piste, j'ai souffert, je me suis fait dépasser et je suis rentré au stand. Puis j'ai eu la casse moteur à la fin."

"Le problème dans ce cas est que quand on a une voiture qui n'a pas beaucoup d'appui, c'est difficile de rester proche, comme je l'ai dit, et on n'a vraiment qu'une opportunité de tenter ça. Et je trouvais que Mick avait freiné trop tôt. J'ai donc mis mon museau là. Et quand mon museau y était, ça ne suffisait pas à dire que j'avais la priorité dans ce virage. Mais c'était juste la course, ça arrive souvent, vous savez. On l'a vu pour tant de pilotes… Je méritais totalement une pénalité. Mais je ne pouvais rien faire à partir du moment où j'étais là."

"Je n'ai pas de honte à présenter mes excuses, je suis sûr que [Schumacher] fera beaucoup d'erreurs à l'avenir. Moi-même je ferai beaucoup d'erreurs à l'avenir. Je pense que le plus important est de rester humain. C'est moi qui ai foiré, il n'y a pas de débat là-dessus."

Quant à Mick Schumacher, interrogé à deux reprises sur cet incident, il s'est bien gardé d'en dire trop sur le sujet, préférant consulter les images avant de s'exprimer en détail. "Ça arrive. Nous nous battons de près. Il s'est manifestement passé beaucoup de choses dans cette course", a commenté le protégé de Ferrari, qui a fini 15e et dernier de la course, avant d'ajouter : "Nous ne voulons pas avoir de problèmes car nous devons travailler en équipe. Nous voulons tirer l'équipe vers le haut. C'est ce qui compte en ce moment."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
George Russell : "Encore des points, c'est fou !"

Article précédent

George Russell : "Encore des points, c'est fou !"

Article suivant

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001
Charger les commentaires