Norris n'attend pas des jeunes qu'ils remplacent le leader Vettel

Depuis plusieurs années, Sebastian Vettel est plus qu'un pilote, prenant à bras-le-corps son rôle de codirecteur du GPDA et son activisme. Lando Norris est conscient qu'il sera difficile pour les jeunes loups d'en faire autant.

Norris n'attend pas des jeunes qu'ils remplacent le leader Vettel

À l'aube du Grand Prix de Hongrie, Sebastian Vettel a annoncé qu'il allait prendre sa retraite au terme de la saison 2022, mettant un terme à une carrière d'une quinzaine d'années, marquée par quatre titres mondiaux.

Étant non seulement un pilote longtemps habitué aux avant-postes avec 122 podiums en 290 départs en Grand Prix, Vettel occupe également le poste de directeur du GPDA depuis 2010 et ne manque pas de s'exprimer au sujet de la sécurité lorsqu'il le juge nécessaire. Il se fait aussi remarquer par son activisme ces dernières années, principalement en faveur de l'environnement et de la communauté LGBT.

"C'est quelqu'un de très complet et de très bon pour la Formule 1", commente un Lando Norris dithyrambique. "Je ne pense pas qu'assez de gens sachent à quel point Seb est bon, en tant qu'être humain, en tant qu'homme. Sa morale, son caractère et tout… il veut vraiment bien faire à tout égard et est extrêmement passionné par son job. Il est toujours disponible pour discuter – c'est quelque chose que j'admire et pour quoi j'ai un grand respect, quand on est de si grands concurrents en même temps."

En dehors d'un Lewis Hamilton déjà très présent sur le devant de la scène pour défendre certaines causes, qui adoptera un rôle similaire à celui de Vettel ? Lando Norris ne manque pas de souligner qu'au début – voire au milieu – de leur carrière, de tels pilotes se faisaient bien plus discrets dans ce domaine.

"Je ne pense pas qu'un pilote dans ses cinq premières années en Formule 1 puisse suivre les traces d'un gars qui est dans sa dernière année en Formule 1", estime Norris. "Le Seb actuel est très différent du Seb d'il y a cinq ou dix ans. L'impitoyable Seb n'a plus l'air si impitoyable ! Si on lui disait 'Multi 21', peut-être qu'il le respecterait, cette fois !" Référence au Grand Prix de Malaisie 2013, où Vettel avait ignoré la consigne "Multi 21" gelant les positions avec son coéquipier Mark Webber en fin de course, allant lui chiper la victoire.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB9, Mark Webber, Red Bull Racing RB9

Sebastian Vettel a dépassé Mark Webber pour la victoire à Sepang en 2013, passant outre une consigne d'équipe

"C'est très difficile, et je ne pense pas que l'on puisse mettre la pression à un jeune pilote en lui demandant pourquoi il ne fait pas comme Seb, car le jeune Seb ne faisait pas ce que fait Seb maintenant. Tout le monde est différent : certains veulent se tenir complètement à l'écart de ça, et d'autres veulent aider."

"Il n'y a pas de raison pour que je ne veuille pas m'exprimer et dire des choses. C'est juste que dans le monde où nous vivons maintenant, il n'est pas facile de simplement dire ce que je pense et donner mon opinion, car il y a énormément de gens qui critiqueraient cette opinion."

Norris, lui, concède préférer rester dans une ombre relative afin d'éviter de créer toute polémique, ayant notamment vécu un épisode désagréable après des propos mal formulés lorsque Lewis Hamilton a égalé le record de victoires de Michael Schumacher.

"De nos jours, les sujets ont tant d'angles différents que personne ne peut avoir raison", analyse le pilote McLaren. "Il y a toujours un argument contraire, ou quelqu'un qui n'est pas d'accord. Pour l'instant, je préfère me taire, dire des choses qui sont simplement vraies, qui aident et soutiennent les gens, plutôt que d'être un leader absolu. C'est ce qu'est Seb maintenant, et je le soutiens dans tout ce qu'il fait actuellement."

Une chose est sûre : l'Anglais de 22 ans aimerait suivre un jour les traces de Vettel. "Il dit et fait tout ce qu'il peut pour les meilleures raisons. Il crée des discussions et fait les gros titres, mais c'est ce qu'il essaie de faire. Ça peut paraître stupide d'avoir des abeilles sur le casque et des choses comme ça, mais il a créé des choses à partir de ça et il fait exactement ce qu'il voulait faire. J'ai beaucoup de respect pour ça", conclut-il.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Allison chez Ferrari : la conquête des titres avec un Todt "excellent"
Article précédent

Allison chez Ferrari : la conquête des titres avec un Todt "excellent"

Article suivant

Russell : Les mesures anti-planches flexibles peuvent aider Mercedes

Russell : Les mesures anti-planches flexibles peuvent aider Mercedes