Norris en lice pour être pilote de réserve McLaren

Protégé de McLaren, Lando Norris pourrait être élevé au rang de pilote de réserve de l'écurie britannique pour la saison 2018 de Formule 1.

Cette saison, ce poste était occupé par Jenson Button, qui a cédé son baquet de titulaire à Stoffel Vandoorne. Le Champion du monde 2009 a assumé son rôle en remplaçant Fernando Alonso au Grand Prix de Monaco, certes sans réussite.

Alors que Button pourrait se tourner vers d'autres horizons, envisageant notamment de retrouver la compétition à temps plein en GT, c'est le jeune Lando Norris qui est en pole position pour devenir pilote de réserve McLaren.

L'Anglais de 17 ans est sur le point d'ajouter le titre de F3 Europe à un palmarès déjà bien fourni, lui qui a remporté quatre championnats en monoplace ces deux dernières années. Par ailleurs, il a impressionné lors de ses premiers essais en Formule 1 au volant de la MCL32, s'attirant les louanges d'Éric Boullier et de Zak Brown.

Lorsqu'il est demandé à Boullier si Norris pourrait devenir pilote de réserve, le directeur d'équipe répond : "C'est possible. S'il remporte la Formule 3, ce qui est très probable, il aura suffisamment de points pour obtenir une Super Licence." En réalité, même si le pilote Carlin échoue à la deuxième place, il sera aisément éligible à la Super Licence grâce aux 20 points que lui octroient ses deux titres obtenus l'an passé en Formule Renault 2.0, entre autres.

"Je suis impressionné, oui. La façon dont il a élevé son niveau de jeu après son test en F1 était belle. Il a tiré beaucoup de confiance de cette expérience en F1, et maintenant, il faut juste qu'il la gère aussi bien. Il est à un autre niveau où il faut qu'il gère la pression du championnat, mais aussi qu'il ne fasse pas plus d'erreurs, et il va être plus exposé aux médias, il faut qu'il apprenne ça."

Bien que Norris ait jusque-là semblé relativement imperméable à la pression, Boullier déclare son intention de le protéger d'un monde de la Formule 1 qui peut prendre tout pilote au piège de la griserie.

"C'est toujours moi qui minimise tout car je sais à quel point ce paddock peut être dangereux. Plus on est exposé à la F1, plus un gamin – il n'a que 17 ans ! – peut se laisser distraire. C'est un danger, et j'ai vu ça tant de fois qu'il ne faut pas que ça se produise. On y est encore plus exposé avec les réseaux sociaux", insiste le Français.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , F3 Europe
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Type d'article Actualités