Norris estime que son mauvais arrêt lui a coûté une chance de podium

Lando Norris pense qu'il aurait pu jouer le podium au Grand Prix de Grande-Bretagne s'il n'avait pas été retardé par un problème lors de son arrêt au stand.

Norris estime que son mauvais arrêt lui a coûté une chance de podium

Troisième du Grand Prix de Grande-Bretagne au moment de s'arrêter, le pilote McLaren Lando Norris a perdu du temps dans les stands ce qui l'a fait repartir derrière Valtteri Bottas, son adversaire direct, mais également derrière Fernando Alonso, qui n'était toujours pas passé par les puits. Il a finalement franchi la ligne d'arrivée au quatrième rang.

Quand Motorsport.com lui a demandé après l'épreuve s'il pensait pouvoir conserver la troisième place, il répondait : "J'aurais aimé le penser, oui. Bien sûr, ce sont mes émotions à ce moment-là, je n'étais pas trop heureux de sortir dans cette position", a-t-il ajouté, en référence à un message radio acerbe de sa part en constatant que le Finlandais était devant lui

"Mais en fin de compte, savoir si nous aurions pu garder la troisième place est la question, parce que Mercedes était beaucoup plus rapide dans le deuxième relais et, par rapport à tout le monde, ils ont en quelque sorte fait un grand pas en avant."

"Je ne sais pas ce que nous aurions pu faire, mais au moins ici à Silverstone, devant les fans, j'aurais aimé avoir la chance de me battre. Nous les avons tenus à distance, pas facilement mais plutôt bien dans le premier relais. Nous n'avons jamais été dans la zone DRS. J'aurais eu une chance, je pense. J'avais la motivation de tout le monde autour de moi pour y aller et pousser pour ça."

Lire aussi :

Norris a admis que l'attente dans les stands lui avait semblé une éternité. "Ça paraît long, oui. Je ne sais pas ce que c'était, huit secondes ou quelque chose comme ça ? À ce moment-là, tout ce dont j'avais besoin était un bon arrêt au stand et je serais sorti devant Bottas. Et puis le pire, c'est que je suis sorti derrière Fernando, ce qui fait que je n'ai pas pu pousser du tout lors du premier tour."

"J'ai détruit mes pneus, ce qui signifie que tout le relais a été compromis juste en poussant autant dans le premier tour pour essayer de regagner quelque chose, donc c'était comme une double perte."

Cependant, il ne se plaint pas de l'arrêt : "Les gars ont fait du bon travail toute la saison et ils ont fait des progrès constants tout au long de la course et les arrêts au stand ont été de mieux en mieux, et c'est mon premier mauvais arrêt au stand, je dirais, de toute la saison."

À un certain point dans ce second relais, il y a eu une certaine confusion lorsque l'équipe lui a intimé l'ordre de perdre un dixième dans les virages à grande vitesse pour protéger la voiture après avoir détecté une vibration du pneu, alors que Norris a d'abord pensé qu'on lui avait dit de gagner un dixième.

"Il parlait à la fin de la ligne droite, mais [le moteur] était à haut régime et tout, donc c'était un peu difficile à entendre. J'ai pensé qu'ils disaient d'essayer de gagner un dixième à haute vitesse, et je me suis dit que je n'étais pas trop sûr, je risquais déjà beaucoup ! Et c'était en fait perdre un dixième pour être plus sûr, donc oui, je ne l'ai pas entendu clairement, mais c'était tout bon."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Verstappen et la périlleuse stratégie du risque
Article précédent

Verstappen et la périlleuse stratégie du risque

Article suivant

Häkkinen : Verstappen/Hamilton, un "pur incident de course"

Häkkinen : Verstappen/Hamilton, un "pur incident de course"
Charger les commentaires