Norris : McLaren n'est pas "à des kilomètres de Mercedes et Red Bull"

Lando Norris, quatrième du Grand Prix de Bahreïn, pense que McLaren s'est rapproché des avant-postes, occupés par Mercedes et Red Bull.

Norris : McLaren n'est pas "à des kilomètres de Mercedes et Red Bull"

Lando Norris n'a pas raté sa rentrée des classes. Pour le premier rendez-vous de la saison, le pilote McLaren accroche la quatrième place en course, un excellent résultat compte tenu de sa septième position sur la grille de départ. Devancé par son nouvel équipier, Daniel Ricciardo, ainsi que par Pierre Gasly et Charles Leclerc avant l'extinction des feux, le Britannique estime que la course s'est jouée dès les premiers tours.

"Nous avons été les plus forts lors des dépassements en début de course, en éliminant Daniel, Pierre et, quelques tours plus tard, Charles", explique Norris. "[Nous étions plus forts] au niveau du rythme qu'en bagarre dans le peloton. Après les premiers tours, j'ai simplement surveillé les pneus et j'ai contrôlé le rythme, ce qui est une bonne chose à faire sur ce circuit. Ensuite, tout était très simple, c'était une course en solitaire et je n'ai pas eu à attaquer trop fort. Quatrième est un bon résultat et c'est beaucoup de points."

Lire aussi :

La quatrième place de Norris, s'ajoutant à la septième de Ricciardo, offre 18 points à McLaren ainsi que la troisième position du classement général. L'intégration du bloc Mercedes, réalisée cet hiver, semble avoir fait du bien à l'écurie britannique. Ainsi, Norris est convaincu que son équipe s'est rapprochée de Mercedes et Red Bull, les deux premières forces du classement constructeurs en 2020.

"Nous pouvons être heureux, nous avons fini devant Pérez", poursuit Norris en prenant l'exemple de la remontée du pilote Red Bull Sergio Pérez. "Même s'il a eu quelques problèmes et qu'il aurait dû être mieux classé, nous nous sommes qualifiés devant lui. Nous ne sommes pas à des kilomètres de Mercedes et Red Bull par rapport à la saison dernière. Je pense que nous avons réduit l'écart et nous espérons le réduire encore plus sur certains circuits. Il est difficile de dire si nous sommes aisément meilleurs [que les sept autres équipes], je ne sais pas quel était le rythme de l'AlphaTauri, je pense qu'une belle guerre se dessine."

Cependant, il n'y a pas que du bon à retenir du côté de Woking au terme de la première manche de la saison. Norris indique qu'il reste encore du pain sur la planche. La position reculée des deux pilotes McLaren sur la grille de départ à Sakhir fait partie des zones à améliorer, d'après l'auteur d'un podium en catégorie reine.

"Il y a beaucoup de bons points, quelques mauvais et des choses sur lesquelles nous devons travailler, clairement", commente-t-il. "Nous pouvons faire encore mieux [qu'à Bahreïn]. Nous devons améliorer nos samedis, probablement plus que nos dimanches."

partages
commentaires

Related video

Gasly rumine son combat avorté contre McLaren et Ferrari

Article précédent

Gasly rumine son combat avorté contre McLaren et Ferrari

Article suivant

Le sang-froid de Pérez pour rallumer la lumière et briller

Le sang-froid de Pérez pour rallumer la lumière et briller
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Aurélien Attard