Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums

Malgré ses très bonnes performances depuis le début de saison, Lando Norris a expliqué qu'il ne pouvait pas piloter la McLaren MCL35M exactement comme il le souhaitait.

Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums

Alors que Daniel Ricciardo éprouve toutes les peines du monde à s'adapter à la McLaren 2021, le directeur Andreas Seidl a récemment reconnu que la monoplace conçue à Woking nécessitait l'adoption d'un style de pilotage "spécial" pour être utilisée au maximum de ses capacités. Et bien qu'il réalise de meilleures performances que son équipier depuis le début de saison, avec notamment deux podiums à Imola et à Monaco, Lando Norris estime également qu'il est compliqué pour lui d'extraire le meilleur de la MCL35M.

"Cette année, la voiture est différente, et il y a différentes choses dessus qu'il faut utiliser d'une manière différente", a-t-il expliqué en conférence de presse ce jeudi à Bakou. "J'apprends toujours beaucoup de la voiture actuellement, à chaque course. Je dirais que Monaco a été ma meilleure séance de qualifications, mais j'ai commis des erreurs lors des précédentes séances et courses car je ne connaissais pas suffisamment la voiture."

Lire aussi :

"J'apprends encore beaucoup de choses et, surtout à Bahreïn, par exemple, et lors des premières courses de la saison, je pilotais trop la voiture comme celle de l'année dernière et j'ai dû beaucoup m'adapter à la monoplace de cette saison. Il y a assurément beaucoup de différences et ça n'a pas été une transition facile par rapport à l'an passé, aux dernières années."

Le principal problème pour Norris est que ses préférences en matière de réglages, qui viennent de ses années de formation dans les formules de promotion, ne fonctionnent pas avec la McLaren. "Je ne peux tout simplement pas piloter de la même manière et juste devenir un meilleur pilote [du jour au lendemain]", a-t-il déclaré.

"J'ai dû m'adapter à beaucoup de choses différentes, et je ne peux toujours pas vraiment piloter de la façon dont je le souhaite, par rapport à mon pilotage en Formule 3 et en Formule 4 et des choses de ce genre. Je ne peux pas la piloter de la manière que je veux. Il faut donc s'adapter, et chaque voiture en F1 est différente et il faut s'y habituer."

Ricciardo a passé du temps dans le simulateur

De son côté, après un week-end monégasque très difficile, Daniel Ricciardo a passé du temps dans le simulateur McLaren pour améliorer ses sensations. "J'ai passé quelques jours dans le simulateur la semaine dernière, et j'ai vraiment essayé de prendre du recul et de comprendre ce qui se passe et, disons, la manière dont la voiture fonctionne et ce qui doit être fait pour qu'elle marche bien."

"D'une certaine manière, je ne veux pas dire que je suis reparti de zéro parce que j'ai clairement appris un peu lors des premières courses, mais j'ai juste eu l'esprit plus ouvert vis-à-vis de la moindre approche. Nous avons juste essayé beaucoup de choses différentes et même des choses qui ne semblent pas, disons, correctes. Nous les essayons et ensuite nous comprenons pourquoi ça ne marche pas."

"Nous avons donc beaucoup joué. Et il est évident que certaines choses me semblent désormais plus claires, et je pense que c'était vraiment productif de faire ça. Je suis donc impatient de les mettre en [action]."

Avec Jonathan Noble et Filip Cleeren

partages
commentaires
Trafic à Bakou : la FIA prend des mesures préventives
Article précédent

Trafic à Bakou : la FIA prend des mesures préventives

Article suivant

Hamilton : "À chaud, on ne dit pas toujours les meilleures choses"

Hamilton : "À chaud, on ne dit pas toujours les meilleures choses"
Charger les commentaires