Norris sur le podium malgré des pneus qui "agonisaient"

Lando Norris a conclu un week-end remarquable à Imola avec le deuxième podium de sa carrière.

Norris sur le podium malgré des pneus qui "agonisaient"

Avec la troisième place en Q1, la seconde en Q2 et un chrono qui le plaçait à 0"043 de la pole position en Q3, Lando Norris s'était montré flamboyant lors des qualifications du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Or, le chrono en question avait été supprimé pour non-respect des limites de la piste, mais le pilote McLaren s'est bien rattrapé en course.

Septième sur la grille, Norris a chuté au neuvième rang sur la piste humide d'Imola au premier tour, mais il est remonté dans le top 5 en moins de 20 tours. Dépassant ensuite Sergio Pérez avant de profiter de la sortie de piste de Lewis Hamilton, il s'est retrouvé troisième au moment du drapeau rouge. Le choix audacieux de chausser des tendres rodés pour les 30 derniers tours de la course a été fait, et ces pneus ont ainsi parcouru un total de 32 boucles. Surtout, le gain en adhérence par rapport aux mediums au moment du restart a permis à Norris de chiper la deuxième place à Charles Leclerc, même s'il n'a pu résister à la remontée de Hamilton en fin d'épreuve. Résultat : il est élu Pilote du Jour et s'installe confortablement à la troisième place du championnat.

Lire aussi :

"Je ne crois pas qu'on puisse jamais être déçu d'un podium !" s'exclame le jeune Anglais au micro de Sky Sports F1. "Je suis donc très content d'avoir bien rebondi après hier, c'est ce que je voulais, m'assurer de revenir là où je pensais mériter être, voire devoir être. La course a été dure, avec beaucoup d'obstacles et de moment risqués. J'ai failli percuter Daniel [Ricciardo] au départ. Il y a beaucoup de moments où ça aurait pu être la fin, mais nous avons tenu jusqu'au bout, pris beaucoup de bonnes décisions et fini troisièmes."

Norris ne cache pas que les derniers instants de la course, avec ces gommes tendres très usées, ont été difficiles : "Mes pneus étaient en train de lâcher, à la fin. Vous savez, 33 tours en tendres, c'était extrêmement dur. Je les ai malmenés dès le premier tour. Une fois que j'ai passé Charles [Leclerc], je n'ai pas abandonné face à Max [Verstappen], mais j'ai simplement évalué ce qu'allait être ma course. Ça ne servait pas à grand-chose d'attaquer et de se retrouver potentiellement bien plus loin que la troisième place, donc je pense avoir pris la bonne décision. Dans les deux ou trois derniers tours, les pneus arrière agonisaient et je n'avais plus assez de motricité à la fin du dernier secteur pour résister [à Hamilton]. J'ai tenté, ce n'est pas comme si je m'étais contenté de la troisième place, mais il y a toujours une prochaine fois."

C'est en tout cas un début de saison extrêmement solide pour McLaren, qui a marqué 41 points en deux courses : une première depuis 2014 (43 points).

partages
commentaires
Stroll pénalisé, Gasly récupère une place

Article précédent

Stroll pénalisé, Gasly récupère une place

Article suivant

Kimi Räikkönen pénalisé, Alpine en profite

Kimi Räikkönen pénalisé, Alpine en profite
Charger les commentaires