Les notes du Grand Prix de Turquie 2020
Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2020

Par :

Après le Grand Prix de Turquie, quatorzième manche de la saison 2020, la rédaction de Motorsport.com a attribué les notes suivantes aux pilotes.

Note : 9

Sur la délicate piste d'Istanbul, les qualifications n'ont pas été à la hauteur des attentes de Lewis Hamilton, qui n'est d'ailleurs pas passé loin d'une embarrassante élimination dès la Q1, avec la 14e place dans ce segment. Il était finalement sixième en Q3, sans briller. Le début de course ne s'est pas bien mieux passé avec une sortie de piste au virage 9, et après 18 tours, Hamilton était cinquième à 24 secondes du leader Lance Stroll. Mais chaussé d'un train de pneus intermédiaires avec lesquels il a parcouru 53 boucles (50 en course, trois en qualifications), l'Anglais est soudain devenu le pilote le plus rapide en piste, et très largement. Ses gommes étaient quasiment des slicks à l'arrivée, mais il s'est néanmoins imposé avec 32 secondes d'avance sur Sergio Pérez. L'une de ses plus belles victoires, digne de célébrer un septième titre mondial, mais impossible de lui donner la note maximale compte tenu de sa performance en qualifications et en début de course.

Note : 9

Sergio Pérez aurait certainement signé pour être troisième sur la grille, mais à l'issue des qualifications, il était déçu, et comment lui en vouloir ? Le Mexicain était en pole position provisoire avant de commettre une erreur dans son dernier run en Q3, s'estimant gêné par Giovinazzi, et Stroll lui a damé le pion. C'était néanmoins une bonne position de départ pour la course, et Pérez a réalisé une performance très solide. S'il n'a pu résister à Hamilton, il a passé 54 des 58 tours à la deuxième place, ce qui résume parfaitement son Grand Prix. Personne d'autre n'a passé plus de 33 tours au même rang (Sebastian Vettel quatrième). Il peut toutefois s'estimer heureux de ne pas avoir payé son erreur du dernier tour, qui a vu Leclerc lui passer devant avant que le pilote Ferrari n'en commette une encore plus grosse.

partages
commentaires
Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ? Prime

Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ?

De Lando Norris à Yuki Tsunoda en passant par Lewis Hamilton et Charles Leclerc, voici comment les écuries et pilotes ont (plus ou moins bien) géré l'averse survenue à la fin du Grand Prix de Russie.

Montoya rappelle à Norris son expérience d'Interlagos en 2001

Juan Pablo Montoya insiste énormément sur la confiance décuplée que va gagner Lando Norris malgré sa victoire manquée à Sotchi.

Comment Mercedes a convaincu Hamilton de rentrer au stand

D'abord réticent à l'idée de chausser les pneus intermédiaires à la fin du Grand Prix de Russie, Lewis Hamilton a été convaincu grâce à des éléments clairement adressés par son équipe.

Leclerc : Juste "une question de temps" pour Norris

Charles Leclerc sait toute la difficulté qu'il y a dans la perte d'une première victoire en F1, mais ne doute pas de l'avenir radieux qui attend Lando Norris.

McLaren : Norris sera "encore plus fort" après l'échec de Sotchi

Selon Andreas Seidl, directeur de McLaren, le crève-cœur vécu par Lando Norris au Grand Prix Russie sera bien vite surmonté.

Pénalité moteur : Hamilton y échappera-t-il ?

La gestion de la fiabilité prend des airs de casse-tête pour Mercedes avant le sprint final dans la course au titre.

À Sotchi, McLaren n'a pas seulement failli dans ses prévisions météo

De retour à son usine de Woking cette semaine, McLaren lance une enquête approfondie sur la succession d'événements qui a fait dérailler ses espoirs de victoire au Grand Prix de Russie.

Stats Russie 2021 - McLaren-Ferrari-Williams, comme au bon vieux temps

Retrouvez les statistiques marquantes du Grand Prix de Russie 2021 de Formule 1, qui a notamment vu les trois écuries historiques de la Formule 1 signer un triplé en qualifications.

Formule 1
27 sept. 2021
Red Bull avait mal réglé l'aileron avant de Verstappen par erreur

Article précédent

Red Bull avait mal réglé l'aileron avant de Verstappen par erreur

Article suivant

Un DRS avec "moins d'influence" grâce au règlement F1 2022 ?

Un DRS avec "moins d'influence" grâce au règlement F1 2022 ?
Charger les commentaires