La pensée du "nouveau monde" ouvre la F1 au changement, selon Brawn

Pour Ross Brawn, le "nouveau monde" de la F1 a ouvert la porte à un avenir bien plus radieux en facilitant le changement au sein de la discipline reine.

Depuis le rachat de la Formule 1 par Liberty Media, la discipline a goulûment embrassé les codes de son époque en devenant notamment très active sur les réseaux et diverses plateformes multimédia mais encore plus en lançant une véritable opération de communication à échelle mondiale en contribuant à créer la série "Drive to Survive" sur Netflix.

Tentant de battre le fer tant qu'il est chaud et de capitaliser sur un public plus jeune et surtout plus préoccupé par le spectacle et le storytelling par rapport à l'aspect sportif parfois rebutant, les dirigeants de la discipline ont engagé une refonte technique visant à améliorer les courses et tentent d'introduire des modifications sur le plan sportif. La mesure la plus visible dans ce domaine est bien entendu la mise en place de trois Grands Prix au format "sprint" cette saison, en guise de test grandeur nature pour aller plus loin par la suite.

Dans un contexte mondial difficile et face à une situation sportive qui a pu apparaître sclérosée par la domination de Mercedes depuis 2014, ces changements pourtant drastiques n'ont rencontré qu'une opposition mesurée ces dernières années contribuant à faire bouger les lignes d'une discipline qui avait comme tradition une certaine stabilité en matière de forme et de format.

Artisan de ce changement grâce à sa légitimité mais surtout son poste de manager sportif de la F1, Ross Brawn pointe une tendance encourageante qui devrait inciter le championnat à aller plus loin encore. "Ce que j'aime, c'est le fait que la F1 semble changer", a-t-il déclaré pour Motorsport.com à propos de l'approbation de l'expérience de la course sprint. "C'est plus ouvert d'esprit, et les gens au sein de la discipline considèrent davantage l'intérêt global du sport, et pas seulement leurs positions personnelles."

"Je ne sais pas si ce format [sprint] favorise ou non une équipe ou un pilote en particulier, donc cela aide probablement. Je pense que lorsque vous introduisez une mesure, certaines équipes peuvent voir si c'est dans leur intérêt ou pas, et ensuite cela devient difficile. Mais je pense que c'est vraiment encourageant."

"Et ce que je vois, c'est cette sorte de 'nouveau monde' de la F1 qui a toutes sortes d'effets. Les réseaux sociaux ont explosé en F1, alors qu'ils étaient très peu présents il y a cinq ans. Et Zandvoort, cela serait-il arrivé il y a cinq ans ? Nous avons eu l'opportunité de développer le circuit et nous avions le promoteur qui était avec nous pour faire tout cela."

"C'est une vraie frustration que le Vietnam n'ait pas eu lieu, parce que cela aurait été la première piste conçue par Liberty et cela aurait montré la direction que nous voulons prendre. Mais l'Arabie saoudite va être spectaculaire. On voit donc ce nouveau monde de coopération."

Lire aussi :

Pour Brawn, l'un des avantages de l'époque actuelle dans la recherche du changement est la possibilité de disposer d'un nombre important de données et de simulations afin de s'assurer une meilleure connaissance des conséquences potentielles de l'introduction de telle ou telle mesure.

"Je pense que ce que les équipes voulaient, c'était que ce soit basé sur des preuves, des analyses et des simulations, car c'est le monde auquel elles sont habituées", a ajouté l'ancien directeur technique de Ferrari. "Lorsque vous vous réunissiez dans une pièce, avant cette période, tout le monde avait une opinion et personne n'avait rien pour l'étayer."

"Après cette expérience du sprint, nous pourrons nous réunir avec des faits, des données et des chiffres. Et bien sûr, il y aura des opinions subjectives sur la façon dont nous devrions avancer, mais au moins nous aurons beaucoup d'informations objectives pour les juger."

"Je pense que c'est ce qui me passionne en F1, et nous avons la nouvelle voiture l'année prochaine qui est basée sur une analyse objective de ce que nous devions faire. Donc tout cela est plutôt encourageant, et je suis optimiste pour l'avenir."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Mercedes F1 envoie Allison en Coupe de l'America
Article précédent

Mercedes F1 envoie Allison en Coupe de l'America

Article suivant

Un contraste "délicat" entre l'Alpine d'Ocon et celle d'Alonso

Un contraste "délicat" entre l'Alpine d'Ocon et celle d'Alonso
Charger les commentaires