Nouveau moteur pour Vettel avant le GP de Malaisie

Ferrari a décidé de monter de nouveaux composants moteur sur la monoplace de Sebastian Vettel afin d'augmenter le stock de pièces du pilote allemand d'ici la fin de la saison.

Après avoir rencontré un problème moteur lors de la première partie des qualifications à Sepang, Sebastian Vettel était condamné à s'élancer depuis la dernière place de la grille de départ. Son unité de puissance avait été changée entre les derniers essais libres et les qualifications, mais une défaillance a empêché le pilote allemand de défendre ses chances.

Après les analyses menées la nuit dernière, Ferrari a décelé l'origine du problème, survenu suite à la casse d'un collecteur qui alimentait en air le moteur à combustion. Ce problème de fiabilité a pris la Scuderia par surprise, alors que l'unité de puissance en question a fonctionné sans le moindre souci au banc d'essai de Maranello avant d'être envoyée à Sepang.

Vettel étant de toute manière dernier sur la grille, l'écurie italienne a choisi d'exploiter la situation pour installer de nouveaux composants moteur et prendre les pénalités qui vont avec sans que cela ne change la donne.

Il disposera ce dimanche de son cinquième moteur à combustion interne (ICE) de la saison, de son cinquième MGU-H et de son cinquième turbo, ce qui provoque théoriquement une pénalité de 20 places sur la grille. Le quadruple Champion du monde pourrait s'élancer depuis les stands. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags moteur, scuderia