Nouvelle défaillance moteur pour McLaren-Honda à Barcelone

partages
commentaires
Nouvelle défaillance moteur pour McLaren-Honda à Barcelone
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
7 mars 2017 à 12:34

La deuxième semaine d'essais a débuté par un nouveau problème de fiabilité pour l'unité de puissance Honda.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur de Honda, parle à un collègue
Les photographes prennent des photos de la McLaren MCL32 de Stoffel Vandoorne à la sortie des stands
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Les essais hivernaux ont repris ce mardi, à Barcelone, et les difficultés de Honda se poursuivent. La McLaren MCL32 a de nouveau souffert d'une défaillance de son moteur ce matin, contraignant Stoffel Vandoorne à rester au garage après avoir parcouru 34 tours.

La décision a été prise de changer l'unité de puissance pour reprendre la piste dans l'après-midi.

"Nous avons détecté un problème électrique avec l'unité de puissance dans la voiture de Stoffel", a fait savoir Honda. "Dans l'intérêt de maximiser le temps de piste, nous avons opté pour un remplacement de celle-ci et pour une investigation du problème une fois que l'unité de puissance sera retirée de la voiture."

Le motoriste japonais précise que "l'unité de puissance que nous utilisons aujourd'hui est la même spécification que celle de la semaine dernière". Une semaine qui avait été affectée par plusieurs défaillances moteur, notamment lors de la deuxième journée. À l'heure actuelle, Honda enquête d'ailleurs toujours sur ce problème dans son usine de Sakura, au Japon.

Le changement de moteur sur la McLaren-Honda doit prendre quelques heures. "Nous espérons être de retour à temps aujourd'hui pour faire plus de runs avec Stoffel cet après-midi", a confié Éric Boullier, directeur de la compétition de l'écurie britannique. "La matinée s'est plutôt bien passée. Nous avons fait notre programme aéro, quelques changements de set-up. Malheureusement, nous avons dû nous arrêter." 

"C'est frustrant pour tout le monde. Quand il n'y a pas beaucoup de journées d'essais, on veut en tirer le meilleur. C'est frustrant pour Stoffel et pour nous aussi. Moins nous roulons, moins nous en apprenons sur la voiture, et plus nous prenons du retard dans notre programme de développement."

Avec Jonathan Noble

 

Article suivant
Barcelone, J5 - Red Bull teste tous les pneus, Renault stoppé à la mi-journée

Article précédent

Barcelone, J5 - Red Bull teste tous les pneus, Renault stoppé à la mi-journée

Article suivant

Leclerc en lice pour être réserviste chez Sauber

Leclerc en lice pour être réserviste chez Sauber
Charger les commentaires