Ocon et Alonso optimistes pour Alpine à Monaco

Alors qu'Alpine pense disposer d'une F1 "mieux adaptée" pour un circuit comme celui de Monaco, Esteban Ocon et Fernando Alonso affichent un certain optimisme.

Ocon et Alonso optimistes pour Alpine à Monaco

Après un début de saison inquiétant puis une embellie qui s'est confirmée à Portimão et Barcelone, Alpine nourrit de gros espoirs pour le rendez-vous de Monaco en fin de semaine. La Principauté n'a pas été visitée par la F1 depuis deux ans, et connaître le comportement de l'actuelle génération de monoplaces dans ses rues demeure très difficile, mais les signaux sont plutôt au vert pour l'écurie française.

On note par exemple que l'Alpine A521 s'est bien comportée dans le dernier secteur du circuit de Barcelone, le plus sinueux, ce qui est toujours plutôt de bon augure avant de rejoindre le Rocher. Sans pouvoir garantir que cela se confirmera, Esteban Ocon et Fernando Alonso sont donc plutôt sereins pour le moment, avec en tête de maximiser la place si précieuse sur la grille de départ.

"Jusqu'à ce que nous posions la voiture là-bas pour les qualifications, nous ne le saurons pas exactement, mais je crois qu'après notre performance en qualifications [au GP d'Espagne], nous devrions être en bonne forme à Monaco", avance Ocon. "J'espère que nous allons être aussi performants que je le pense pour nous battre contre les Ferrari et les autres voitures autour de nous en qualifications. Je suis plutôt confiant. Le domaine dans lequel nous devons nous concentrer, la course, est moins critique à Monaco car c'est dur de doubler. En rythme de course je pense que nous sommes un peu plus lents que Ferrari et McLaren actuellement."

Lire aussi :

Alonso, comme Ocon, n'a pas roulé à Monaco depuis 2018, et les deux hommes devront donc retrouver leurs marques ainsi que le rythme si particulier dans les rues de la Principauté. Néanmoins, le double Champion du monde partage la confiance affichée par son coéquipier.

"Je pense que la voiture sera rapide", suppose l'Espagnol. "Je sens bien les choses concernant la performance là-bas. Parmi ce que je dois mieux faire, je dois extraire le maximum de la voiture sur un tour, et quand j'attaque, avoir confiance en elle et en ce qu'elle fait. Je ne suis pas à 100% avec tout ça pour le moment. À Monaco, c'est déterminant de tirer le maximum de la voiture le samedi. Je reste donc un petit peu prudent en raison du travail que je dois accomplir, plus qu'à cause de la voiture. Je suis confiant quant à la voiture. Maintenant, je dois travailler sur moi-même, être à l'aise de ce côté aussi. C'est à moi de jouer."

Sur un circuit réputé pour mettre en valeur les qualités de pilotage, Alpine compte donc énormément sur les deux hommes.

"De manière générale, l’A521 est mieux adaptée aux virages lents, même si nous avons progressé dans les courbes à moyenne et haute vitesse depuis le début de la saison", rappelle Marcin Budkowski, directeur exécutif. "Cependant, Monaco n’est souvent qu’une question d’appui, d’adhérence mécanique et de traction, tout en mettant l’accent sur les pilotes. C’est un circuit où les pilotes ont besoin de temps pour s’habituer à rouler au plus près des rails et trouver la confiance nécessaire pour repousser un peu plus leurs limites à chaque tour, sans jamais les dépasser comme la sanction est immédiate. C’est une piste où le pilote fait vraiment la différence en F1."

partages
commentaires
Hamilton s'attache les services de la célèbre manager Penni Thow
Article précédent

Hamilton s'attache les services de la célèbre manager Penni Thow

Article suivant

Le jeu F1 2021 dévoile ses sept pilotes de légende

Le jeu F1 2021 dévoile ses sept pilotes de légende
Charger les commentaires