Ocon attend Alonso : comment le Français se prépare
Prime
Formule 1 Analyse

Ocon attend Alonso : comment le Français se prépare

Par :

Après une année sans volant, la saison 2020 d'Esteban Ocon chez Renault n'a rien de simple. Mais avec le départ programmé de Daniel Ricciardo, le Français a une chance de devenir un leader l'année prochaine, même si son nouveau coéquipier sera Fernando Alonso.

Pour devenir un pilote couronné de succès en Formule 1, il n'y a pas d'autre possibilité que travailler avec acharnement et ne rien laisser au hasard afin de dénicher le moindre fragment de performance. C'est aussi vrai pour un Champion du monde comme Lewis Hamilton que pour un jeune pilote qui débute sa carrière en Grand Prix. Seulement parfois, les efforts consentis pour mettre tous les atouts de son côté peuvent s'éloigner des standards habituels que sont l'étude des données, le pilotage au simulateur ou les longues réunions avec les ingénieurs. Par exemple, on peut désormais ajouter à la liste un peu de binge-watching.

Car Esteban Ocon, qui a travaillé très dur pour être au top de sa forme cette saison chez Renault, s'est retrouvé chez lui, dans son canapé et devant la télévision pour tenter de préparer le terrain contre son coéquipier l'an prochain. Il sait qu'il fera peut-être face au défi le plus difficile de sa carrière lorsque Fernando Alonso débarquera chez Renault. Alors pour l'aider à mieux comprendre celui-ci, il s'est mis à regarder la récente série-documentaire consacrée à l'Espagnol. De quoi se préparer à ce qui l'attend.

partages
commentaires

Ferrari a conclu ses 800 km d'essais à Fiorano

La Scuderia Ferrari a terminé ce vendredi sa session de trois journées d'essais sur son circuit de Fiorano.

Ces changements que la FIA envisage après la polémique d'Abu Dhabi

Alors que la FIA enquête sur la fin de course du GP d'Abu Dhabi 2021, Peter Bayer, nouveau responsable monoplaces de la fédération, a livré quelques pistes de réflexion pour améliorer le travail de la direction de course à l'avenir.

L'avenir de Michael Masi "pas encore décidé" par la FIA

Responsable monoplaces de la FIA et chargé de réfléchir à l'avenir de la discipline après la controverse du Grand Prix d'Abu Dhabi 2021, Peter Bayer a expliqué que l'avenir de Michael Masi en tant que directeur de course n'avait pas été décidé.

L'enquête FIA pas accélérée malgré un Conseil Mondial extraordinaire

En dépit de la convocation d'une session extraordinaire du Conseil Mondial du Sport Automobile (CMSA), une accélération de l'enquête sur le Grand Prix d'Abu Dhabi 2021 de F1 n'est pas attendue.

Mazepin vise à améliorer ses relations avec les employés Haas

Parmi les nombreux points que Nikita Mazepin doit améliorer cette saison, le pilote Haas se concentre sur les relations avec les membres de l'équipe américaine.

Honda devrait finalement produire les moteurs Red Bull jusqu'en 2025

Alors qu'officiellement, Honda a quitté la Formule 1 fin 2021 en tant que motoriste, le conseiller Red Bull Helmut Marko a révélé que la firme japonaise allait continuer à produire des moteurs F1 jusqu'en 2025.

O'Ward trouve "ridicule" de ne pas avoir la Super Licence

Pato O'Ward a un rêve, courir en Formule 1, mais les règles de Super Licence risquent de se dresser en travers de son chemin.

Räikkönen débarrassé des "conneries qui circulent" en F1

Kimi Räikkönen vient de mettre un terme à sa carrière en Formule 1, et le paddock ne va pas lui manquer.

La F1 s'engage pour des moteurs hybrides au-delà de 2025
Article précédent

La F1 s'engage pour des moteurs hybrides au-delà de 2025

Article suivant

Russell a appris mais continuera à prendre des risques

Russell a appris mais continuera à prendre des risques
Charger les commentaires