Ocon : Deux problèmes différents ont touché Alpine à Singapour

Esteban Ocon a indiqué que deux problèmes différents étaient à l'origine de l'abandon des deux Alpine lors du Grand Prix de Singapour.

Ocon : Deux problèmes différents ont touché Alpine à Singapour

Alors qu'elle est dans une lutte serrée avec McLaren pour la quatrième place du classement constructeurs, l'écurie Alpine a subi un coup très rude lors du Grand Prix de Singapour quand ses monoplaces ont abandonné à quelques tours d'intervalle. Fernando Alonso a été le premier touché alors qu'il se trouvait en sixième position et résistait plutôt bien à Max Verstappen ; quant à Esteban Ocon, il se trouvait hors du top 10 quand sa défaillance est survenue.

S'exprimant sur ce zéro pointé, et une nouvelle perte de points qualifiée d'"inacceptable" par le double Champion du monde, alors que dans le même temps McLaren récoltait les unités des quatrième et cinquième places, Ocon a indiqué à Suzuka que ce sont deux problèmes différents qui ont affecté les unités de puissance des A522, contrairement à ce qu'avait indiqué juste après l'épreuve Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie.

Lire aussi :

"Nous avons découvert qu'il s'agissait de deux problèmes différents, les choses se sont passées différemment", a déclaré Ocon. "C'est frustrant de ne pas finir la course, surtout avec tout ce qui s'est passé par la suite. Mais la chose la plus importante, au bout du compte, c'est que la voiture soit performante. Nous avons une monoplace qui est géniale, nous avons apporté des évolutions qui fonctionnent. Donc elle est compétitive."

"Nous avons juste besoin de faire deux week-ends normaux, des deux côtés [du garage], et marquer les points que nous pouvons avec la voiture que nous avons, parce que c'est plus que faisable. Ce que je sais, c'est que nous avons eu quelques problèmes dans cette course au départ, et évidemment la panne plus tard. Donc ce n'est pas quelque chose qui arrive en temps normal, parce que le moteur a fonctionné correctement le reste de l'année."

À la question de savoir si ce souci va l'obliger à écoper de nouvelles pénalités, le Français de répondre : "Ça devrait aller. Je croise les doigts jusqu'à la fin de l'année, mais le plan peut changer rapidement, on ne sait pas."

Pour Alonso, l'optimisme est moins prononcé : "Nous ne sommes peut-être pas complètement sûrs jusqu'à la fin de l'année", a déclaré l'Espagnol lorsqu'il a été interrogé par Motorsport.com. "Il est donc possible que nous devions introduire une unité de puissance. Je ne pense pas que ce sera ce week-end, mais bientôt."

partages
commentaires

Related video

Verstappen : Honda n'a jamais vraiment quitté la F1
Article précédent

Verstappen : Honda n'a jamais vraiment quitté la F1

Article suivant

Alpine paie le prix de décisions moteur "courageuses"

Alpine paie le prix de décisions moteur "courageuses"