Ocon décroche sa première accession en Q3

partages
commentaires
Ocon décroche sa première accession en Q3
Par : Basile Davoine
29 avr. 2017 à 16:35

Solide au volant de sa Force India, le pilote français s'élancera depuis le dixième rang de la grille de départ au Grand Prix de Russie.

Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Sahara Force India F1 VJM10

Abonné à la dixième place en course depuis le début de la saison, Esteban Ocon a renoué avec le chiffre 10 en qualifications à Sotchi. Le Français se disait déçu de se cantonner à ce dixième rang après trois Grands Prix, mais cette fois-ci, cela implique un passage en Q3 lors de la séance de qualifications, une première pour lui. 

"C'est ma première Q3, la performance de la voiture était plutôt correcte", se satisfait Ocon au micro de Canal+. "C’était bien, c’est positif depuis le début du week-end, on a bien travaillé, c’est bien de ce côté là."

Présent aux côtés de son coéquipier Sergio Pérez dans cette Q3, le pilote Force India éprouve toutefois une once de regret. Alors qu'il avait le sentiment d'avoir la possibilité de devancer le Mexicain, il a finalement échoué à moins d'un dixième, après un tour rapide qui n'était pas parfait. "Je fais une erreur, j’aurais pu faire mieux donc je suis un peu déçu", admet-il sans détour.

Capable d'entrer dans le top 10 lors des trois premiers Grands Prix de la saison, Ocon a également vu l'arrivée de toutes les courses auxquelles il a participé depuis son arrivée en F1 à l'été 2016 avec Manor. Une série à poursuivre, alors qu'il s'apprête à vivre l'extinction des feux depuis un emplacement mieux situé que jamais auparavant pour lui. En y alliant les bons ingrédients des dimanches précédents, le Normand entend bien exploiter au mieux le rythme de course de la VJM10, après n'avoir rencontré "aucun problème sur les longs relais" lors des essais libres.

"Si on continue à faire des bons départs comme depuis le début de saison, ce sera bien", prévient-il. "Notre performance en course est plutôt meilleure. Nous sommes plus proches des autres en qualifications qu'en course." 

Prendre un bon départ sera d'autant plus la clé que le virage 2 représente un véritable piège avec un gros freinage et peu d'espace pour respecter les limites de la piste. Auteur d'un premier tour phénoménal à Bahreïn, Sergio Pérez sait lui aussi à quel point cet instant sera crucial. 

"La clé pour la course de demain sera de prendre un bon départ, et de passer sans problème le virage 2 : il est compliqué et, par le passé, il y a beaucoup d'action là-bas au départ", avertit le Mexicain, qui partira neuvième. "Je suis optimiste pour la course et je pense que nous pouvons gagner des places."

Prochain article Formule 1
Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications

Previous article

Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications

Next article

Stroll a commis "quelques erreurs" en Q2

Stroll a commis "quelques erreurs" en Q2

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Qualifications
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Sergio Pérez , Esteban Ocon
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions