Ocon croit en l'efficacité rapide des pontons type Ferrari de l'Alpine

Esteban Ocon a expliqué que les nouveaux pontons creusés de l'Alpine A522, montés à Silverstone, dans un style ressemblant à celui de la Ferrari F1-75, ne demanderaient pas une longue phase de test avant d'être parfaitement compris.

Ocon croit en l'efficacité rapide des pontons type Ferrari de l'Alpine

Alpine fait partie des écuries dont le plan de développement est le plus agressif en cette première partie de saison. Ces dernières semaines, l'écurie française a notamment introduit un aileron arrière à fort appui, des modifications sur les plaques d'extrémité avant et sur les freins arrière en Espagne, puis apporté des retouches afin de réduire la traînée de certaines pièces en Azerbaïdjan et au Canada.

Pour ce week-end de Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, un package conséquent de nouveautés a été aperçu dès jeudi sur l'A522. Il comprend notamment une évolution majeure des pontons, qui font une incursion dans le territoire jusqu'ici quasi exclusif de la Ferrari F1-75 et de sa carrosserie creusée dans sa partie supérieure.

À Montréal, Esteban Ocon avait fait part de ses espoirs concernant les nouveautés qui allaient être introduites pour Silverstone. Interrogé par Motorsport.com sur le risque de voir ces évolutions mettre du temps à être comprises et ne pas donner pleinement satisfaction immédiatement, suivant l'exemple du package introduit par Aston Martin en Espagne, le Français a fait part de son optimisme, s'appuyant sur la constance en matière de direction suivie.

"Je ne pense pas, non. Nous continuons à aller dans la même direction que celle que nous suivions, et nous pensons que c'est la bonne. Et ça ne devrait pas être si compliqué. C'est quelque chose qu'on va installer et oublier. Nous ne testons pas vraiment les choses autour. Nous avons encore quelques éléments que nous essayons à l'arrière de la voiture et tout ça."

Esteban Ocon et sa joie de disposer d'une balle rebondissante.

Esteban Ocon et sa joie de disposer d'une balle rebondissante.

"Mais, non, je ne nous vois pas passer du temps à comprendre [cette nouveauté] et je pense que nous partons probablement d'un niveau de performance plus élevé que celui d'Aston Martin à l'époque. Donc, avec un peu de chance, en touchant du bois, nous n'allons pas mettre trop de temps pour extraire le maximum de ce package."

Ocon met également en avant son sentiment sur le fait qu'une telle évolution, et globalement la voiture tout entière, résultent, en matière de qualité, du travail mené pour améliorer les installations d'Enstone ces dernières années : "Nous sommes tous très enthousiastes. La voiture est magnifique, très détaillée, et la qualité de construction... J'ai observé la voiture de très près, tous les dessins, comment tout a été fabriqué, et je dois dire que je suis très impressionné par la façon dont toutes ces choses se sont améliorées au fil des années."

"Lorsque j'ai rejoint l'équipe en 2016, alors que j'étais pilote de réserve [avant de courir pour Manor puis pour Force India/Racing Point en 2018-2019], les choses ne se présentaient pas du tout de la même manière et nous avons franchi un cap important. J'ai rendu visite aux gars [du département] des composites. Après le Canada, nous avons eu des discussions : 'Peut-être qu'une pièce sera prête, peut-être pour une seule voiture'."

"Mais nous nous retrouvons avec les deux voitures disposant du package complet et quelques pièces de rechange qui arrivent pour le reste du week-end. Donc les gars ont fait un travail incroyable et je suis très fier de voir ça sur les voitures."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Des évolutions Williams qui vont au-delà de l'imitation
Article précédent

Des évolutions Williams qui vont au-delà de l'imitation

Article suivant

Russell : Mercedes peut être dans le rythme de Red Bull et Ferrari

Russell : Mercedes peut être dans le rythme de Red Bull et Ferrari