Ocon restera impressionné par le dévouement de Force India

partages
commentaires
Ocon restera impressionné par le dévouement de Force India
Par : Basile Davoine
17 déc. 2018 à 09:34

Le Français revient sur cette capacité reconnue chez Racing Point Force India : avoir su réaliser des coups de maître en piste malgré des moyens financiers trop souvent limités.

Privé de volant pour 2019 suite aux circonstances défavorables du marché des transferts, Esteban Ocon rongera son frein dans la peau du pilote de réserve chez Mercedes. Il quitte également Force India, une écurie dans laquelle il aura fait son trou en Formule 1 au cours des deux dernières saisons, malgré un contexte parfois difficile.

Après une campagne remarquée en 2017, le Français a confirmé lors de sa deuxième année complète dans la catégorie reine, même si l'écurie de Silverstone partait de loin au début de la saison. En proie à des difficultés financières, jusqu'à son rachat en août par Racing Point Ltd, le consortium mené par Lawrence Stroll, la structure a pourtant tenu son rang. 

"Lors des essais [hivernaux à Barcelone], il s'est avéré que c'était une voiture très difficile à piloter, pas constante, pas là où nous voulions être", rappelle Esteban Ocon à Motorsport.com. "Ce n'est pas du tout comme ça que nous voulions débuter la saison. Nous avons continué à progresser tout au long de la saison pour essayer de se rapprocher des points, où nous avions du mal à être au début, et nous en avons marqué de plus en plus. Pour finir en étant la quatrième voiture la plus rapide, ou presque, à chaque course."

Lire aussi :

Quatrième du championnat en 2017, Force India aurait pu lutter pour cette même place face à Renault et Haas si l'opération de rachat n'avait pas entraîné la suppression de tous les points inscrits lors des 12 premiers Grands Prix. Officiellement, c'est à la septième place que l'équipe a conclu son année, avec tout de même beaucoup de fierté.

"Ça n'a pas été aussi facile que l'an dernier et nous n'avons pas été aussi rapides que nous l'étions par rapport à nos concurrents [en 2017], mais c'est tellement plus serré cette année", rappelle Ocon. "Dans l'ensemble, je pense que c'était une saison solide. Je suis aussi content de la manière dont j'ai progressé par rapport à l'an dernier."

Une équipe de morts de faim

Esteban Ocon, Racing Point Force India et Sergio Perez, Racing Point Force India lors de la photo de fin d'année de Racing Point Force India F1 Team

Faire bien avec peu, c'est donc le nouvel exploit qu'a réalisé Force India, qui changera définitivement de nom pour la prochaine saison sous son nouvel actionnariat. Et en quittant l'écurie, c'est ce que retiendra Esteban Ocon   le sens du dévouement et du sacrifice de chacun pour faire de grandes choses malgré des moyens limités.

Le Français, "très impressionné" par ce qui est désormais son ex-écurie, ne manque pas d'exemples pour mettre en lumière le travail acharné auquel il a assisté et contribué, évoquant le "professionnalisme de cette équipe" ainsi que "la motivation qu'ils ont pour décrocher des résultats".

"C'est probablement la chose la plus importante", insiste Ocon. "Ils sont affamés. Ça fait la différence. Ils ne comptent pas les heures. Un exemple : quand ils sont rentrés de Mexico, ils sont arrivés vers 14 heures au Royaume-Uni, et le matin suivant j'étais là, à 8 heures, avec le jet lag, et nous travaillions sur le simulateur. Tout le monde était détruit, moi y compris, mais nous étions déjà au travail. Les ingénieurs revenaient tout juste de l'avion et travaillaient avec moi et mon ingénieur de course."

"C'est un bon exemple de la manière dont on ne compte pas les heures, et c'est pour cela que nous sommes si compétitifs en piste, même lorsque nous n'avons pas les ressources nécessaires. Alors ce sera encore plus facile pour eux avec les ressources nécessaires l'année prochaine."

Un nouveau chapitre qui s'ouvrira sans Ocon, mais que ce dernier imagine sans aucun doute couronné de succès : "C'est un fossé énorme à combler [avec les écuries de pointe] mais ils feront un pas en avant, c'est certain. Les ressources ont toujours été le problème. Ce sera moins le cas l'année prochaine. Je pense qu'ils seront de sérieux concurrents."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
Leclerc a trouvé la F1 "intimidante" au début

Article précédent

Leclerc a trouvé la F1 "intimidante" au début

Article suivant

Kubica comprend les doutes sur ses capacités physiques

Kubica comprend les doutes sur ses capacités physiques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Racing Point Force India
Auteur Basile Davoine