Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
11 sept.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
31 oct.
Prochain événement dans
79 jours

Ocon a une "bien meilleure" relation avec Ricciardo qu'avec Pérez

partages
commentaires
Ocon a une "bien meilleure" relation avec Ricciardo qu'avec Pérez
Par :
12 mars 2020 à 14:20

Pour son retour sur la grille de départ en Formule 1, Esteban Ocon espère ne pas reproduire une situation délicate du passé, à savoir une collaboration qui s'était tendue avec son coéquipier Sergio Pérez chez Force India.

Esteban Ocon et Sergio Pérez avaient été associés par la structure de Silverstone en 2017 et en 2018, période lors de laquelle ils s'étaient accrochés à plusieurs reprises, au point que les dirigeants de l'écurie leur avaient un temps interdit de se battre en piste. Après avoir passé une saison sur la touche, au poste de pilote de réserve chez Mercedes, Ocon va disputer la saison 2020 avec Renault, aux côtés de Daniel Ricciardo, pour un partenariat qu'il estime plus sain.

Lorsque Motorsport.com lui demande de comparer sa relation avec Ricciardo avec celle qu'il entretenait avec Pérez, Ocon répond : "Ce qui s'est passé chez Force India n'est pas quelque chose que je veux refaire. L'ambiance n'était pas bonne. Cela n'a pas handicapé l'équipe, mais l'ambiance entre nous n'était pas si bonne. En piste, nous nous sommes rapprochés trop souvent, c'est clair. Ce n'était pas bien."

Lire aussi :

"L'ambiance est certainement bien meilleure entre Daniel et moi qu'avec Checo [Pérez]. Si nous pouvons continuer à travailler ainsi, même si ce sera différent en piste, ce sera bien mieux pour tout le monde d'avoir une énergie positive et un très bon environnement de travail. Espérons que nous allons être solides à ce sujet et pouvoir tirer l'équipe vers le haut. Nous ne voulons pas que cela se produise [des accrochages, ndlr]. Bien sûr, cela peut toujours arriver au départ par exemple, mais la manière dont cela s'est produit en course n'était pas acceptable."

Daniel Ricciardo, Renault F1 et Esteban Ocon, Renault F1

Ricciardo, lui, est bien conscient des incidents dans lesquels a été impliqué Ocon par le passé, notamment une joute verbale qui l'avait vu être bousculé par Max Verstappen suite à un accrochage au Grand Prix du Brésil 2018. L'Australien ne s'inquiète pas pour autant : "J'aborde certainement ça avec une nouvelle approche. Je ne veux pas poser des règles dès le premier jour, car je pense que cela créera déjà une tension en soi, du genre : 'Ah, donc tu t'attends à quelque chose !' Peut-être qu'il a eu des choses par le passé, même avec Max [Verstappen], mais il faut que je crée ma propre relation avec lui."

"Je ne vais donc pas arriver avec la moindre sorte d'idée ou d'hésitation. Je suis préparé pour une rivalité saine, pas à jouer ainsi. S'il faut jouer comme ça en piste, alors je traiterai ce problème à ce moment-là, mais j'arrive certainement avec l'esprit ouvert et une attitude positive, plutôt que de me demander à quel moment ça va exploser. Je ne réfléchis pas ainsi."

Et si jamais des tensions apparaissent, le directeur d'équipe Cyril Abiteboul n'hésitera pas à mettre de l'ordre dans le garage, bien qu'il doute que ce soit nécessaire. "Je pense qu'ils ont l'expérience et le niveau de professionnalisme [pour éviter cela]. J'aime également à penser qu'ils ont la tranquillité d'esprit nécessaire pour gérer ce genre de situation", estime Abiteboul. "Mais si je dois intervenir, j'interviendrai."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Les préparatifs du Grand Prix de Monaco se poursuivent

Article précédent

Les préparatifs du Grand Prix de Monaco se poursuivent

Article suivant

Racing Point n'avait pas les moyens de changer de concept avant 2020

Racing Point n'avait pas les moyens de changer de concept avant 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel