Ocon rêve d'une lutte pour le titre face à Verstappen

Esteban Ocon et Max Verstappen pourraient-ils être un jour en lutte pour le titre mondial en Formule 1 ? Ce scénario qui n'a rien de farfelu ne déplairait pas au protégé de Mercedes.

Esteban Ocon et Max Verstappen, c'est une rivalité qui dure depuis longtemps. Adolescents, ils se sont affrontés pour le titre de WSK Euro Series 2011 en karting, le Néerlandais prenant l'avantage avant de s'octroyer la couronne mondiale en 2013 pendant que son rival faisait ses gammes en Formule Renault.

Ocon et Verstappen se sont ensuite retrouvés en F3 Europe l'année suivante, le Français remportant le titre tandis que son rival finissait troisième. Désormais, Verstappen est solidement installé chez Red Bull Racing, avec qui il a déjà remporté trois Grands Prix, tandis qu'Ocon attaque sa deuxième saison complète chez Force India et pourrait briguer un volant Mercedes à l'avenir.

"S'il y a un championnat en jeu dans cette bataille, je signe direct, aucun problème là-dessus", déclare le Normand pour Motorsport.com. "Charles [Leclerc], Max, ces pilotes sont très compétitifs. Je cours avec eux depuis le tout début. Je sais à quel point ils sont bons et je suis sûr que nous nous rencontrerons à nouveau dans l'avenir."

Interrogé au sujet de sa rivalité avec Verstappen, Ocon commente : "Ça remonte à 2010, 2011. Nous n'étions pas amis du tout. C'était une lutte très intense. Ça a un peu débordé à un moment. Maintenant, nous n'avons plus aucun problème, nous discutons bien ensemble et c'est quelqu'un de cool. Mais à l'époque, c'était très intense."

Verstappen, quant à lui, reconnaît à notre micro qu'Ocon et lui "n'ont pas connu beaucoup de moments positifs ensemble". Il ajoute : "À l'époque, nous ne nous aimions pas vraiment. Mais cela fait partie du jeu. C'est normal. C'était pareil pour moi avec Charles Leclerc."

En revanche, bien que des rivalités comme celles d'Ayrton Senna et Alain Prost ou de Fernando Alonso et Lewis Hamilton aient marqué l'Histoire, Verstappen n'a aucune envie de se distinguer ainsi : "Je ne pense jamais à ce genre de choses. Et je ne pense pas que ce soit entre deux pilotes de nos jours, c'est entre plusieurs pilotes. Cette histoire de rivalité, non, je ne la vois pas ainsi."

L'accession de Verstappen à la F1, dure à avaler pour Ocon

En 2014, tandis qu'Ocon était sacré pour sa première saison en F3 Europe avec une constance déjà remarquable – 21 podiums dont neuf victoires –, les dix succès remportés par Verstappen pour ses débuts en monoplace l'ont directement propulsé en Formule 1.

Ce scénario était resté en travers de la gorge d'Ocon, qui a enchaîné avec un autre titre en GP3 mais a dû attendre la mi-2016 pour avoir un baquet dans l'élite, rongeant alors son frein en DTM.

"C'est clair que c'était dur à avaler. Je me suis vu remporter le titre avec un week-end d'avance, et il est parti en Formule 1. C'était assez dur. Mais je savais avec les bonnes personnes autour de moi et le travail que j'accomplissais que si je remportais les titres, mon heure allait venir. J'apprends en permanence. Plus on pilote de voitures, meilleur on est quand le titre vient à soi", conclut-il.

Propos recueillis par Scott Mitchell et Erwin Jaeggi

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , F3 Europe , Kart
Pilotes Max Verstappen , Esteban Ocon
Équipes Force India , Red Bull Racing
Type d'article Actualités