On Board, podcasts et Grosjean "sans langue de bois" sur Canal+

Canal+ a détaillé la nature de son dispositif F1 alors que la chaîne s'attaque à la diffusion du Championnat du monde pour la neuvième saison consécutive.

On Board, podcasts et Grosjean "sans langue de bois" sur Canal+

C'est déjà sa neuvième année qu'attaque Canal+ en qualité de diffuseur officiel de la Formule 1 en France. Huit saisons passées, déjà, au cours desquelles la chaîne a fait la promesse à ses abonnés d'une expertise et passion toujours plus immersives et au cours desquelles se sont renforcés les liens avec les acteurs du milieu. Huit années passées, selon Thomas Sénécal, rédacteur en chef de la section sports mécaniques, à préparer de grands moments comme la victoire française de Pierre Gasly, à Monza, qui demeure un petit événement télévisuel et populaire de l'année dernière.

Au menu des nouveautés d'une saison qui se veut ambitieuse concernant la place attribuée aux sports mécaniques, 400 heures de programmation, pour provoquer d'encore meilleurs résultats que ceux dont la chaîne peut déjà se féliciter : en effet, sur cinq GP en 2020, ce furent plus d'un million d'abonnés qui se sont arrêtés sur les diffusions de Grands Prix F1.

Voir aussi :

Le retour d'On Board et l'arrivée de podcasts

Pour parvenir à toucher encore plus de monde et convaincre de la qualité de son dispositif qui ne cesse de s'enrichir et voit, par exemple, le retour de l'émission On Board le mercredi post-GP ou l'apparition d'un nouveau format podcast immersif à la découverte des circuits, Canal+ a fait le choix de proposer le premier GP de la saison à Bahreïn, ce week-end, en clair, et de mettre le paquet sur toute la montée en sauce de cette saison F1 cette semaine. Pour le reste, la chaîne promet plus d'infographies et statistiques à disposition des utilisateurs, et toujours beaucoup de contrôle dans les choix des angles de vue en course.

Lire aussi :

Documentaire en diffusion quotidienne, films maison exclusifs : l'équipe éditoriale et technique n'a pas chômé pour préparer sa rentrée et propose par exemple cette semaine avec un programme baptisé "Race to Perfection", un condensé d'Histoire de la discipline ; ou encore avec Margot Laffite un film 90 minutes intitulé "Le monde de Lewis", retraçant le parcours du pilote le plus victorieux de l'Histoire de la F1 depuis sa plus jeune enfance jusqu'à ce début de saison 2021 sur laquelle il arrive comme une icône dépassant largement le cadre sportif.

Romain Grosjean intègre le dispositif

Côté intervenants, on retrouvera cette année une présence terrain modifiée en raison des conditions sanitaires, complétée par un dispositif plateau. Ainsi, ce sont Laurent Dupin et Franck Montagny qui ont la chance de prendre l'avion vers la première manche de la saison, tandis que Julien Fébreau et Jacques Villeneuve commenteront à distance et seront assistés par le journaliste Antoine Arlot.

Lire aussi :

Côté consultants, Romain Grosjean intègre de manière occasionnelle le dispositif déjà enrichi des interviews de Jean Alesi (comme celle, prévue à Bahreïn, du nouveau patron de la F1 Stefano Domenicali) et de la présence de Loïc Duval pour apporter "feeling et feedback", à travers un regard technique et à jour sur les subtilités opérationnelles de la F1 contemporaine "sans langue de bois ou devoir protéger une équipe". Canal+ n'oublie pas la F2 et la F3, qui verront Renaud Derlot ou encore Paul Belmondo intervenir au micro.

partages
commentaires
Verstappen : Red Bull serait "stupide" de se croire devant Mercedes
Article précédent

Verstappen : Red Bull serait "stupide" de se croire devant Mercedes

Article suivant

Brivio : "L'exigeant" Alonso est d'une grande aide pour Alpine F1

Brivio : "L'exigeant" Alonso est d'une grande aide pour Alpine F1
Charger les commentaires