Μontezemolo - Alonso était "sombre et morose" chez Ferrari

L'ancien Président de la Scuderia Ferrari, Luca di Montezemolo, a évoqué auprès du journal italien La Repubblica la situation de Fernando Alonso chez Ferrari ainsi que l'arrivée de Sebastian Vettel.

Au sujet du quadruple Champion du Monde allemand, Montezemolo affirme que son successeur Sergio Marchionne n'a fait qu'achever le travail, puisque d'autres avant lui avaient pris la peine de contacter Vettel.

"Le premier à parler de Vettel chez Ferrari était Michael Schumacher," déclare l'ancien homme fort de Maranello. "C'était l'été où il devait remplacer Massa [après son accident en Hongrie en 2009], Michael nous a dit : "Seb serait parfait pour vous."

Lire aussi : Lauda - Alonso est négatif, égocentrique, sombre et grincheux!

"Stefano Domenicali le voulait à tout prix. Nous avons invité Vettel chez moi à Bologne et il est arrivé avec une boite de chocolats suisses. Marco Mattiacci a poursuivi le travail, et lorsque Marchionne a constaté qu'Alonso était devenu sombre et morose, et qu'il se méfiait continuellement de ce qu'il se passait dans l'équipe, la décision de le remplacer fut prise."

Selon Montezemolo, l'arrivée de Vettel chez Ferrari constitue également une belle opération financière pour le Cheval Cabré.

"Vettel gagne certainement moins que Alonso, qui avait demandé un nouveau contrat. Et Arrivabene a vraiment imposé un nouveau climat, bien plus positif."

Pour de la Rosa, Alonso a décidé de quitter Ferrari

Selon l'ancien pilote d'essais Ferrari Pedro de la Rosa, c'est bien Alonso qui avait décidé de quitter la Scuderia. Le compatriote du nouveau pilote McLaren est cependant du même avis que Montezemolo concernant la nécessité pour les deux parties de changer d'air.

"Fernando a toujours déclaré que le projet McLaren se situe sur le moyen voire long terme," déclare-t-il au journal espagnol Diario Sport.

"Il sait mieux que quiconque ce qu'il avait chez Ferrari, mais au vu de l'atmosphère qui régnait dans l'équipe durant ses derniers mois passés là bas, il est clair qu'il devait y avoir un changement. C'est pourquoi j'ai toujours soutenu Fernando dans sa décision de quitter Ferrari, même si cela m'a réellement touché."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari , McLaren
Type d'article Actualités
Tags fernando alonso, ferrari, luca di montezemolo, mclaren, pedro de la rosa, sebastian vettel