Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
38 Minutes
:
57 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Optimisme pour Norris malgré le zéro pointé de McLaren

partages
commentaires
Optimisme pour Norris malgré le zéro pointé de McLaren
Par :
21 avr. 2019 à 11:30

Pour la deuxième fois en trois courses, McLaren est rentré bredouille d'un Grand Prix, cette fois à Shanghai. Les performances de la MCL34 donnent toutefois du baume au cœur à Lando Norris.

Le Grand Prix de Chine a été gâché dès le premier tour pour les deux pilotes McLaren, Carlos Sainz et Lando Norris ayant été victimes d'un accrochage avec Daniil Kvyat lorsque celui-ci a perdu le contrôle de sa Toro Rosso.

"J'ai eu un gros choc à l'arrière, j'ai un peu décollé", relate Norris pour Motorsport.com. "L'atterrissage a été un autre gros choc. La voiture était trop endommagée pour faire quoi que ce soit d'exceptionnel après ça. J'ai ensuite eu une crevaison pendant la course ; tout a vraiment mal tourné alors que ça se présentait bien après le départ." 

Lire aussi:

Sainz comme Norris ont dû rentrer au stand immédiatement et se sont retrouvés à respectivement 58 secondes et 70 secondes du leader à la fin du deuxième tour. Ils ont ensuite souffert des dégâts tout au long de la course, mais si l'Anglais a végété en fond de peloton, son coéquipier espagnol a réalisé une performance remarquable : Sainz accusait 49 secondes de retard sur la septième place tenue par Daniel Ricciardo en début de course, mais seulement 40 secondes à l'arrivée, malgré des drapeaux bleus plus nombreux à son encontre.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Lando Norris, McLaren

"Le rythme de Carlos, étant donné qu'il n'avait pas beaucoup de dégâts, avait l'air très bon – meilleur que les Renault, meilleur que plus ou moins tout le monde à l'exception des trois top teams", souligne Norris. "Nous aurions sans aucun doute pu marquer des points tous les deux. Le potentiel était grand, ce qui rend notre résultat encore pire, mais il nous faut juste nous tourner vers Bakou."

Il reste à savoir pourquoi les McLaren n'ont pas pu faire mieux que 14e et 15e en qualifications, alors qu'elles étaient toutes deux passées en Q3 à Bahreïn. Norris craint que la MCL34 n'ait pas le potentiel pour faire bien mieux. 

Lire aussi:

"Le vendredi s'était relativement bien passé. Nous n'avons simplement pas progressé le samedi", analyse le vice-Champion F2 en titre. "Pas parce que nous n'avons pas avancé – je pense que nous avons fait des améliorations – mais le package qu'est notre voiture dans son ensemble nous restreignait trop, et à cause de ça, nous n'avons pas pu avancer autant que nous le souhaitions."

"L'équipe a fait du bon travail pour tirer le meilleur de la voiture. Nous n'avions simplement pas le rythme en qualifications, mais on ne sait jamais si le rythme de course va être génial, abominable ou entre les deux. Mais ça se présentait bien. C'est quelque chose dont nous devons nous rappeler pour les prochaines courses : il est possible que notre rythme de course soit légèrement meilleur que celui de qualifications."

Propos recueillis par Oleg Karpov

 

Article suivant
Comment le GP de France répond aux préoccupations des spectateurs

Article précédent

Comment le GP de France répond aux préoccupations des spectateurs

Article suivant

Rétro 1961 - Le triste sacre de l’Américain Phil Hill

Rétro 1961 - Le triste sacre de l’Américain Phil Hill
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique , Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel