Ossi Oikarinen - 1000 cv, ce n'est pas la priorité

Depuis plusieurs semaines, l'opinion débat des moyens par lesquels on peut rendre la Formule 1 plus passionnantes

Depuis plusieurs semaines, l'opinion débat des moyens par lesquels on peut rendre la Formule 1 plus passionnantes. Pneus plus larges et moteurs de 1000 cv ont été évoqués, alors que Daniel Ricciardo et Christian Horner ont fait état de leur souhait de voir des F1 plus rapides.

Tandis que nos confrères d'Autosprint font état d'une réunion des hommes qui tirent les ficelles, la semaine prochaine, pour discuter de la possibilité de V6 plus puissants et plus bruyants, des voix s'élèvent pour déclarer que ce n'est pas la priorité et qu'il faudrait d'abord s'assurer que les petites équipes survivent. C'est notamment le cas d'Ossi Oikarinen, ingénieur de DTM qui a travaillé en Formule 1 pendant quinze ans.

"Enrayer la montée des coûts n'est pas facile, mais si on ne le fait pas, les écuries indépendantes comme Sauber ne survivront pas", affirme Oikarinen dans les colonnes du journal finlandais Italehti. "Je pense que c'est le problème qui doit être résolu en premier, avant de penser à accroître la puissance du moteur".

Le Finlandais décrit le DTM comme une "discipline très divertissante, mais qui a des coûts relativement modestes par rapport à la Formule 1".

Oikarinen a commencé sa carrière d'ingénieur chez Arrows en 1997 avant de rejoindre Toyota dès 2001, à un an des grands débuts du constructeur nippon en Formule 1. Il y est resté jusqu'en 2007, moment où il a été débauché par BMW Sauber. Oikarinen a ensuite rejoint la Scuderia Ferrari en 2009, puis a quitté la catégorie reine du sport automobile en 2012 pour devenir directeur technique du Team Rosberg en DTM. L'équipe liée à Audi, dont les pilotes 2015 doivent encore être déterminés, reste sur deux saisons sans victoire.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités