P2, P20, P14 - Le premier tour animé de Räikkönen à Monza

Si le départ du pilote Ferrari à Monza a été un désastre, le tour qui a suivi a été d'un tout autre calibre.

Kimi Räikkönen s’en serait certainement bien passé. Pourtant, le premier tour qu’il a réalisé à Monza le week-end dernier lors du Grand Prix d’Italie restera comme l’un des moments marquants de l’épreuve. 

En première ligne pour la première fois depuis son retour chez Ferrari en 2014, le tout devant des Tifosi survoltés, le Finlandais a d’abord connu ce que l’on appelle un grand moment de solitude. A l’extinction des feux, la SF15-T n’a pas décollé de son emplacement, sans que l’on sache encore pourquoi. 

Si Maurizio Arrivabene a accordé le bénéfice du doute à son pilote tout en imaginant une erreur de manipulation, le Champion du Monde 2007 est convaincu d’avoir exécuté la procédure comme il le fallait. 

"Le moteur a calé quand j’ai relâché le premier embrayage", raconte-t-il. "A ce que je comprends jusqu’à présent, j’ai fait ce qui était correct mais nous pouvons voir un problème avec le deuxième embrayage, la manière dont il n’était pas correctement en place. Je suis assez certain d’avoir tout fait correctement comme d’habitude, mais je ne sais pas exactement."

Six places gagnées en un tour

Quoi qu’il en soit, c’est avec quelques secondes de retard que Räikkönen a pris son envol dimanche dernier, immédiatement dépassé par 19 autres furieux qui l’ont heureusement évité. Dernier à l’abord de la première chicane, Iceman n’a pas perdu de temps pour "tailler la route" dans le peloton en dépassant six concurrents dans ce premier tour. 

Max Verstappen a été sa première victime dans la Curva Grande, avant que la Lotus de Pastor Maldonado au ralenti ne lui offre une place de plus. Puis la Manor de Roberto Merhi a été déposée par la Ferrari dans la ligne droite menant à la chicane Ascari, non sans que Räikkönen n’ait montré son impatience auparavant dans le deuxième Lesmo. 

A l’approche de la Parabolica, il n’avait pas encore réalisé la moitié de son travail sur ce premier tour. Le Finlandais a pris le dessus sur Daniil Kvyat puis Will Stevens dans ce virage mythique, avant de conclure cette première boucle en 14e position en profitant de la rentrée aux stands de Felipe Nasr. 

Au prix d’une belle remontée, Kimi Räikkönen a terminé le Grand Prix d’Italie au cinquième rang. La FOM a rendu les images embarquées de ce premier tour de folie accessibles au public en cliquant ici

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags depart, dépassement, monza, scuderia, sf15-t