Palmer - Enfin une bonne voiture !

Le 18e temps des qualifications du Grand Prix de Russie, à un dixième de Kevin Magnussen, n'a pas forcément l'air d'un excellent résultat pour Jolyon Palmer. Ce dernier est pourtant ravi de sa performance.

Palmer - Enfin une bonne voiture !
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16

C'est la troisième séance consécutive où Palmer est vaincu par son coéquipier dans cet exercice, mais l'écart est moindre sur le circuit de Sotchi, et le pilote Renault est optimiste pour l'avenir.

En effet, quand il lui est demandé comment il a trouvé sa voiture ce samedi, la réponse de Palmer est sans équivoque : "Bonne. Enfin ! Je suis sorti en Q1 mais je suis heureux car je pense que nous avons trouvé le problème qui m'a mis en difficulté ces deux derniers Grands Prix."

"Nous avons changé le fond plat pour aujourd'hui et la voiture a désormais l'air normale. Dix-huitième en qualifications n'est pas vraiment fantastique, mais au moins, je prends du plaisir au volant. Je suis satisfait, car je peux enfin démontrer ce dont je suis capable en tant que pilote."

"Le fond plat ne fonctionnait pas comme on l'espérait. [Les ingénieurs] ne pouvaient pas le voir clairement sur la télémétrie, mais il y avait clairement quelque chose qui ne marchait pas très bien. Hier, c'était très mauvais. La Chine, c'était très mauvais. Et nous ne le comprenions pas. Nous avons changé le fond plat, c'est tout."

Un virage 2 potentiellement "chaotique"

La Renault R.S.16 ne semble toutefois pas être en mesure de jouer les points à la régulière lors de la course. Palmer et son équipe vont donc miser sur des incidents pour progresser dans la hiérarchie en espérant afficher un bon rythme.

"Nous pouvons nous attendre à une bonne course demain. Le rythme de course est bon. Sotchi est une sorte de circuit urbain, le virage 2 pourrait être chaotique. Nous essaierons de menacer ceux qui nous devancent", conclut le Britannique.

partages
commentaires
Kvyat s'attend à une course difficile si elle est "normale"

Article précédent

Kvyat s'attend à une course difficile si elle est "normale"

Article suivant

Grosjean - J'ai du mal à comprendre la voiture

Grosjean - J'ai du mal à comprendre la voiture
Charger les commentaires