Palmer - J'étais aussi rapide que Massa à Suzuka

partages
commentaires
Palmer - J'étais aussi rapide que Massa à Suzuka
Par : Benjamin Vinel
18 oct. 2016 à 15:05

Renault Sport F1 Team a connu un Grand Prix du Japon très satisfaisant avec les 12e et 14 places, compte tenu du fait que les 22 pilotes du plateau ont franchi le drapeau à damier.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 devant son équipier Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 devant son équipier Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Nick Chester, Directeur technique Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16

Jolyon Palmer en particulier a effectué l'une de ses meilleures courses en Formule 1, passant assez près des points. Ce n'est que récemment que le Britannique a ouvert son compteur, avec une dixième place en Malaisie.

"J’estime que c’était une très bonne prestation", déclare Palmer au sujet de Suzuka. "Nous sommes désormais presque dans la première moitié du peloton sur le plan de la performance pure en course. Nous avions une bonne stratégie et un rythme soutenu."

"À vrai dire, tout progresse énormément. S’il y avait eu le même nombre d’abandons que sur les rendez-vous précédents, nous aurions marqué de gros points au Japon."

Palmer se félicite tout particulièrement du rythme qu'il est parvenu à afficher lors de cette course, en effet très proche de celui des Williams. La moyenne de ses dix meilleurs tours est de 1'38"204 contre 1'38"052 pour Valtteri Bottas et 1'37"950 pour Felipe Massa.

"C’est une situation agréable", se délecte Palmer. "Si l’on observe la course, notre rythme était assez similaire à celui de la Williams de Felipe (Massa). Si vous aviez dit cela en début d’année, des sourcils se seraient froncés !"

"Ce n’était pas une course parfaite, j’ai souvent été pris dans le trafic, mais tout le reste s’est bien déroulé. Nous avions un bon rythme, une bonne stratégie, nous avons préservé les pneus et c’est ce que nous sommes bien parvenus à faire sur les deux derniers rendez-vous. Nous avons réussi à passer en milieu du peloton."

Selon le pilote Renault, la source de ce niveau de performance accru vient du fait que l'équipe a maximisé le potentiel de la R.S.16, mais aussi de ses propres progrès en tant que pilote.

"Nous en savons beaucoup plus sur la monoplace et l'équipe a vraiment bien géré cette année le développement de tous les aspects liés à l’exploitation en piste", souligne Palmer. "Cela inclut notre utilisation des pneumatiques, la manière d’aborder la stratégie et tant d’autres. De mon côté, je me sens plus fort et plus confiant à chaque épreuve et c'est ce que vous voulez quand vous disputez votre première saison."

Satisfaction chez Renault

C'est après dix Grands Prix sans le moindre point que Renault a fait son retour dans le top 10 à Singapour et en Malaisie, avant une nouvelle course solide au Japon. Le directeur technique Nick Chester a bon espoir que le Losange continue sur cette lancée, bien que le développement de la R.S.16 soit globalement stoppé, les écuries se concentrant sur la nouvelle réglementation technique de 2017.

"Des points et des progrès", déclare Chester sans détour quant aux objectifs de Renault pour la fin de saison. "Concernant le programme, nous avons différentes évaluations de réglages à mener et nous recherchons toujours des aspects qui seront pertinents pour le projet 2017. Nous demeurons néanmoins concentrés sur les meilleurs résultats possibles sur chaque course restant au calendrier."

L'optimisme est de rigueur, notamment pour le Grand Prix des États-Unis à venir, où la monoplace jaune devrait être à son aise grâce aux courbes rapides.

"Rien sur le tracé n’indique que nous devons tirer la sonnette d’alarme pour notre R.S.16", poursuit Chester. "D’après les simulations, nous pourrions connaître une bonne course. C’est une jolie piste dont le premier secteur rapide présente beaucoup de virages fluides. C’est un style qui a plutôt bien convenu à notre voiture récemment. Si l’on prend en compte le reste du circuit, nous anticipons un niveau de performance semblable à Sepang et Suzuka pour la R.S.16."

"Si nous pouvons améliorer les qualifications - comme nous l'avons vu sur certains rendez-vous cette année – tout en maintenant notre rythme de course, nous devrions jouer les points sur les dernières épreuves", conclut le Britannique.

Prochain article Formule 1
La FIA a convoqué Hamilton à la conférence de presse d'Austin

Previous article

La FIA a convoqué Hamilton à la conférence de presse d'Austin

Next article

Lewis Hamilton sera dans Call of Duty : Infinite Warfare

Lewis Hamilton sera dans Call of Duty : Infinite Warfare

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités