Palmer - Magnussen fait une erreur en quittant Renault

partages
commentaires
Palmer - Magnussen fait une erreur en quittant Renault
Par : Basile Davoine
13 nov. 2016 à 13:16

Le pilote britannique est surpris par le choix de son coéquipier, qui rejoindra Haas la saison prochaine.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H derrière Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo

C’est officiel depuis vendredi, Kevin Magnussen pilotera en 2017 chez Haas F1. Le Danois a notamment expliqué, avant l’annonce de l’écurie américaine, qu’il avait lui-même choisi de quitter Renault en refusant la proposition de contrat d’un an qui lui avait été faite.

C’est donc Jolyon Palmer qui conserve son baquet à Enstone, aux côtés du futur arrivant Nico Hülkenberg. Le Britannique, dont les chances de rester paraissaient encore infimes il y a peu, peut se réjouir mais ne cache pas sa surprise devant le choix de carrière de Magnussen, qu’il qualifie d’erreur.

"Je suis surpris d’entendre ça, pour être honnête", confie Palmer. "Je pense que, si Renault s’est tourné vers Kevin, il a fait une erreur en refusant, car je crois que nous serons devant Haas l’année prochaine. C’est une équipe constructeur. Je crois que si vous avez un contrat Red Bull pour un an, c’est mieux que d’aller chez Toro Rosso pour deux ans. Je ne suis pas sûr que ce soit définitivement le cas, mais je ne m’en soucie pas car je suis dans le baquet pour l’année prochaine donc rien ne change pour moi."

Interrogé sur les propos du Britannique, Magnussen prend ses distances : "Je crois qu’il devrait être content que je parte. Je pense que Haas a été très impressionnant avec ce qu’ils ont fait pour leur première année. Ce n’est pas une équipe qui en a racheté une autre, ils ont créé une nouvelle écurie, un nouveau groupe de personnes. Je pense que c’est très impressionnant, très enthousiasmant."

Palmer sous pression mais en confiance

De son côté, Palmer entend saisir sa chance après sa reconduction chez Renault, malgré la précarité que peut générer un contrat d’une seule année. Il lui faudra démontrer qu’il peut être performant et conserver à nouveau sa place.

"Je dois faire du bon travail l’année prochaine", admet-il. "C’est compréhensible pour Renault qu’ils veuillent voir ce que je peux faire face à Nico. Mais j’ai une option pour l’avenir. Je crois en moi et, à mon avis, la voiture va être meilleure l’année prochaine, et ce sera à moi de faire du bon boulot, et j’ai une option avec Renault pour l’avenir."

"Ce n’est pas comme si je me relâchais. Je veux toujours obtenir les meilleurs résultats possibles. C’est bien de savoir avant cette course et celle d’Abu Dhabi que je serai dans la voiture l’année prochaine, mais je veux encore faire un bon week-end. C’est bien de rester sous pression."

Prochain article Formule 1
Vettel ne s'inquiète pas d'être battu par Räikkönen

Previous article

Vettel ne s'inquiète pas d'être battu par Räikkönen

Next article

Wolff - J'ai appelé les Verstappen par "sympathie"

Wolff - J'ai appelé les Verstappen par "sympathie"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jolyon Palmer , Kevin Magnussen
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités