Palmer ravi de ses performances en EL1

C'est au poste de pilote de réserve de l'écurie Lotus que l'on a retrouvé Jolyon Palmer, Champion GP2 en titre, cette saison.

Chose rare sur le plateau 2015, Palmer bénéficie de séances d'essais libres régulières. C'est même lui que l'on voit en piste le plus souvent à part les titulaires, puisqu'il a déjà participé à cinq séances d'EL1 contre trois pour Raffaele Marciello chez Sauber et deux pour Susie Wolff chez Williams.

C'est une expérience très précieuse pour celui qui n'avait jamais pris le volant d'une Formule 1 avant la fin de saison 2014.

"Toute cette saison s'est beaucoup mieux passée que ce à quoi je m'attendais, pour être honnête," confie le Britannique à Sky Sports F1. "J'ai fait 30 tours et quelques dans une Force India à la fin de l'année dernière et c'était le total de mon expérience en F1."

"En passant chez Lotus, le plus important pour moi était d'obtenir autant de kilométrage que possible, mais aussi d'apprendre beaucoup car je n'ai jamais fait partie du programme de jeunes pilotes d'une équipe de F1."

"Cette opportunité avec Lotus était donc une opportunité d'obtenir du kilométrage et d'apprendre autant que possible cette année pour essayer de m'améliorer en tant que pilote. Et à mi-saison, cela se passe vraiment bien."

Lire aussi - Palmer veut être titulaire chez Lotus en 2016

De plus, Palmer se montre relativement performant dans ces séances d'essais libres où il remplace systématiquement Romain Grosjean. Sur l'ensemble des cinq séances, il s'est montré en moyenne 0,027 seconde plus rapide que Pastor Maldonado.

Cette performance pourrait être minimisée par le fait que les pilotes ne soient pas sur le même programme en essais libres, mais Palmer affirme que les deux Lotus ont normalement la même quantité d'essence et des réglages similaires.

"À chaque fois que je fais les EL1, nous avons la même quantité d'essence, les mêmes réglages moteur," poursuit-il. "Bien sûr, dans une séance d'essais libres, il y a parfois des choses différentes qui ont besoin d'être testées, différentes évolutions, donc une voiture pourrait avoir des pièces légèrement différentes, mais globalement, les programmes sont exactement les mêmes."

"Jusqu'à présent, toute séance d'EL1 que j'aie faite est comparative, et jusqu'à présent, je suis content de mon travail. C'est difficile de sauter dans la voiture quand on ne court pas tout le temps et qu'on y saute pour une heure et demie qui n'est qu'en fait que trois relais et où il faut avoir le rythme d'emblée. Mais j'arrive à gérer ça et je suis aussi dans le simulateur, donc c'est de la bonne expérience pour moi," conclut un Palmer satisfait.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags déclaration, essais