Palmer salue les progrès du châssis et du moteur Renault

partages
commentaires
Palmer salue les progrès du châssis et du moteur Renault
Par : Fabien Gaillard
1 mars 2017 à 06:40

Malgré une matinée sacrifiée pour monter de nouvelles pièces sur la Renault R.S.17, Jolyon Palmer a pu réaliser 53 tours durant l’après-midi.

Jolyon Palmer, Renault F1 Team RS 17, entre aux stands
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team avec les médias
Jolyon Palmer, Renault F1 Team RS 17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17

Le Britannique prenait pour la première fois le volant de la nouvelle monoplace du losange lors des essais hivernaux. Des débuts retardés par l’installation de nouvelles pièces en première partie de journée, mais qui se sont avérés consistants et sans grandes anicroches au moment de limer le bitume, pendant l’après-midi. "L’après-midi n’a pas été mauvais, 53 tours ça équilibre un peu", a ainsi déclaré Palmer ce mardi soir.

Même s’il ne sait pas à quoi s’attendre concernant la position de Renault dans la hiérarchie, il est satisfait de la première impression laissée par la R.S.17 : "Je suis assez content de la voiture, tout le monde est probablement heureux de la voiture parce qu’ils ont le sentiment que c’est bien meilleur que ce qu’ils ont produit l’année dernière."

"L’appui est bien meilleur. Nous avons progressé au niveau de la souplesse ; c’est là où, en tant qu’équipe, nous étions vraiment faibles l’année dernière. Je sens que nous avons fait de bons progrès."

"53 tours cet après-midi, c’est un run raisonnable. C’est n’est pas si mal. C’est clairement plus que l’année dernière, les [virages à] haute vitesse sont la plus grande différence que l’on ressent dans la voiture. C’est ce qui met la pression sur tout votre corps et votre cou en particulier […] mais ce n’était pas un problème [au niveau physique]."

Concernant le nouveau bloc turbo hybride Renault, Palmer se montre plutôt enthousiaste tout en pointant les différences avec 2016 : "Comme la voiture est très différente et que nous avons bien plus de traînée cette année, la vitesse en ligne droite ne semble pas particulièrement impressionnante. Concernant l’agrément de conduite, je pense que nous avons démarré du bon pied. Il est difficile de faire des comparaisons car la voiture est tellement différente."

"La motricité avec la nouvelle monoplace est bien meilleure, l’agrément de conduite est probablement un facteur un petit peu moins important en raison de cela, et puis la vitesse maximale, on ne peut pas comparer parce que la voiture est totalement différente avec la traînée, mais l’agrément de conduite est un bon début. La fiabilité, pour nous, a été assez bonne aussi."

Le roulage "impressionnant" de Mercedes et Ferrari

Comme Carlos Sainz lundi soir, Palmer est épaté par le roulage des écuries Mercedes et Ferrari, qu’il place au sommet de la hiérarchie. "Mercedes semble bien, Ferrari semble bien. Je ne comprends pas comment ils font pour faire autant de tours le premier et le deuxième jour, avec une voiture complètement neuve, avec des règles différentes. C’est impressionnant vraiment, surtout quand on regarde, pas seulement nous, mais aussi le reste du paddock : tout le monde fait 50/60 tours par jour."

"Impossible de dire [quelle est la hiérarchie], je pense que jusqu’ici c’est assez serré, Mercedes et Ferrari sont clairement… ils sont tout le temps à l’avant. On peut s’attendre à ce que Red Bull soit plus ou moins à ce niveau-là."

Prochain article Formule 1
En tests, Verstappen évalue déjà les capacités de dépassement

Previous article

En tests, Verstappen évalue déjà les capacités de dépassement

Next article

Vandoorne : "Il reste six jours, il faut en tirer le meilleur"

Vandoorne : "Il reste six jours, il faut en tirer le meilleur"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Catégorie Mardi
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions