La Parabolica de Monza change de nom

Le circuit de Monza a annoncé que le dernier virage, la Parabolica, changeait de nom pour rendre hommage à Michele Alboreto.

La Parabolica de Monza change de nom

Ne l'appelez plus "Parabolica ou "Parabolique" ! Le dernier virage de l'Autodromo Nazionale Monza sera désormais connu sous le nom de "Curva Alboreto", en hommage au pilote italien qui a couru en Formule 1 dans les années 1980 et 1990, chez Ferrari et Tyrrell notamment (glanant cinq victoires et terminant notamment vice-Champion du monde en 1985), et qui a remporté les 24 Heures du Mans 1997 sur une Porsche WSC-95 engagée par Joest Racing, avec Stefan Johansson et Tom Kristensen.

La décision a été prise par Angelo Sticchi Damiani, président de l'Automobile Club d'Italia, après approbation unanime du comité sportif de la fédération. Cette nouvelle dénomination entrera officiellement en vigueur le samedi 11 septembre, lors d'une cérémonie qui se déroulera le jour des Qualifications Sprint du Grand Prix d'Italie de Formule 1. Son épouse Nadia et des membres de sa famille, Angelo Sticchi Damiani, le PDG de la F1 Stefano Domenicali et le président de l'Autodrome de Monza Giuseppe Redaelli seront notamment présents.

Michele Alboreto a perdu la vie le 15 avril 2001, à l'âge de 44 ans, alors qu'il effectuait des tests privés au volant de l'Audi R8 sur le circuit du Lausitzring, en vue des 24 Heures du Mans. Outre la F1 et l'Endurance, l'Italien a aussi roulé en IRL (avec entre autres une participation aux 500 Miles d'Indianapolis) ou encore en DTM.

La Parabolique de Monza a été construite en 1955, remplaçant ainsi deux virages plus serrés reliés par une courte ligne droite. Elle tire son nom de sa conception et de la trajectoire qu'elle décrit, celle d'un arc parabolique.

Lire aussi :

partages
commentaires
Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

Article précédent

Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

Article suivant

Hamilton déplore une Mercedes "pas facile" à Spa

Hamilton déplore une Mercedes "pas facile" à Spa
Charger les commentaires